Festival de Cannes : Maïwenn ne s'y "attendait pas du tout"

  • A
  • A
Festival de Cannes : Maïwenn ne s'y "attendait pas du tout"
@ AFP
Partagez sur :

EXCLU E1 - La réalisatrice Maïwenn a réagi sur Europe 1 à la sélection de son film, Mon Roi, au Festival de Cannes. 

On la sent très émue et un peu déboussolée. Maïwenn a choisi de donner sa première interview à Europe 1 après la sélection de son film, Mon Roi, au Festival de Cannes, qui sortira en octobre. 

Une vraie surprise. "Ah non, non, je ne m’y attendais pas du tout". Maïwenn insiste au bout du fil : cette sélection est une vraie surprise. La réalisatrice, qui est aussi actrice, pensait que "l’accumulation des rumeurs", qui la disaient sélectionnée, "allait lui portait malchance". Maïwenn s’excuse de son émotion : "c’est ma première interview, je suis encore dans le montage, c’est difficile de parler du film alors que l’on n’a aucun recul". 

Une histoire sur les couples en général. Pour son quatrième film, la réalisatrice a choisi de raconter une histoire d’amour passionnée et destructrice, co-écrite avec Etienne Comar. C’est la comédienne Emmanuelle Bercot qui incarne le rôle principal, celle d’une jeune femme qui, blessée au genou, atterrit dans un centre de rééducation. Elle se souvient alors de son amour avec Georgio, un séducteur escroc, interprété par Vincent Cassel. 

"J’ai vraiment voulu parler du couple, de la rencontre, du coup de foudre jusqu’à une certaine fin, un certain niveau d’émotion", explique Maïwenn. "Je pense avoir fait une histoire sur le couple en règle générale et pas sur cette histoire de couple" 

La comparaison avec Polisse. En 2011, Maïwenn avait obtenu le Prix du Jury pour son magistral film, encensé par la critique, Polisse.  Vise-t-elle la Palme d’Or cette fois ? "Oh, non", se défend-elle, "c’est déjà tellement énorme à chaque fois d’être reconnue".  La réalisatrice reconnaît volontiers qu’il y aura forcément une comparaison avec Polisse mais elle ajoute aussitôt : "moi je suis bien dans mes baskets par rapport à ça, c’est-à-dire que j’ai du mal à dire que j’aime mes films mais je n’ai aucun problème à dire que j’ai progressé". "Ma vie a changé du jour où j’ai été sélectionnée au Festival de Cannes", conclut Maïwenn.

>> LIRE AUSSI - Festival de Cannes 2015 : quatre films français en lice  

>> LIRE AUSSI - Festival de Cannes:"tout le monde peut postuler"



Cannes : comment les films sont-ils sélectionnés ?par Europe1fr