Liz Taylor, une "légende d'Hollywood"

  • A
  • A
Liz Taylor, une "légende d'Hollywood"
"Légende vivante", "géante du cinéma", "impératrice d'Hollywood"... les superlatifs pour qualifier Elizabeth Taylor ne manquent pas.@ REUTERS
Partagez sur :

REACTIONS - Le monde du cinéma rend hommage à l'actrice aux yeux violets, décédée mercredi.

"Légende vivante", "géante du cinéma", "impératrice d'Hollywood"... les superlatifs pour qualifier Elizabeth Taylor ne manquent pas. Après l'annonce du décès de l'actrice mercredi à Los Angeles, le monde du cinéma lui rend hommage.

"L'impératrice d'Hollywood"

Pour Henry-Jean Servat, journaliste spécialiste des stars, Liz Taylor "était la dernière légende vivante d'Hollywood". "Elle se comportait à chaque seconde comme si elle était l'impératrice d'Hollywood", se souvient-il au micro d'Europe 1. "Mais c'était surtout une actrice formidable, qui avait eu deux Oscars. Tous ceux qui aiment le grand cinéma hollywoodien vénèrent Elizabeth Taylor", ajoute l'écrivain.

Le ministre de la Culture, Frédéric Mitterrand, a lui aussi rendu hommage à la beauté de l'actrice, qui "vous fascinait, vous tétanisait". "On parlait des yeux émeraude de Liz Taylir, et je peux vous dire que quand ses yeux se portaient sur vous, c'était inoubliable", a raconté le ministre sur Europe 1. Mais Frédéric Mitterrand a également tenu à rappeler que l'actrice "fut une personne très timide, très douce. On perçoit Elizabeth Taylor comme une Américaine expansive alors qu'elle était une Anglaise timide et bien élevée".

Une "star jusqu'au bout des ongles" :

Le Premier ministre a quant à lui évoqué "la beauté et la sensualité de celle qui reste à l’écran une Cléopâtre inégalée". Entrée au "panthéon des plus talentueuses actrices hollywoodiennes", Liz Taylor a voué dès le "plus jeune âge" sa vie à sa "passion sans limite pour le cinéma", a relevé François Fillon.

"Un monstre sacré du 7ème art"

La comédienne Line Renaud a salué de son côté "un grand monstre sacré du 7ème art". "On était devenues amies en 1950 lors d'un dîner organisé en son honneur par le duc et la duchesse de Windsor, à Paris. Pour elle, ce soir-là, j'ai chanté la chanson Lavender Blue à l'invitation du duc pour célébrer ses yeux extraordinaires", s'est-elle souvenue.

Mais Line Renault a rappelé avant tout son implication dans la lutte contre le Sida. "J'ai admiré l'exemple d'Elizabeth qui m'a inspirée et soutenue. Sa sincérité et sa détermination dans ce combat si difficile contre le Sida, resteront un formidable encouragement pour aider la recherche à vaincre la maladie", a dit encore Line Renaud.

"Une chatte aux yeux myosotis"

Le président du Festival de Cannes, Gilles Jacob, a quant à lui rappelé le "tempérament ravageur" de l'actrice, qu'il a également qualifiée de "magique". "C'était une chatte aux yeux myosotis et aux belles boucles brunes mais en même temps c'était quelqu'un qui jouait très bien la comédie dans les rôles de ravageuse de talent, de briseuse de ménage, de femme sulfureuse", a-t-il dit sur Europe 1.

"Une actrice magique" :

Le réalisateur italien Franco Zeffirelli, qui avait tourné avec la star La Mégère apprivoisée, a lui rendu hommage à "une diva comme il n'en existe plus". "Nous avons perdu une figure mémorable que j'ai eu la chance de connaître et avec qui j'ai travaillé sur deux films", a-t-il expliqué.

Nancy Reagan, la veuve de l'ancien président américain Ronald Reagan qui fut elle-même actrice, a rendu hommage à "une femme passionnée, et pleine de compassion, pour tout ceux qui l'entourait : sa famille, ses amis et les victimes du sida. C'était une véritable légende et elle nous manquera".