Les répliques savoureuses de La Conquête

  • A
  • A
Les répliques savoureuses de La Conquête
@ Emilie de la Hosseraie / Mandarin Cinéma
Partagez sur :

Europe1.fr prend les paris, ces petites phrases seront bientôt cultes…

"Je vais le baiser avec du gravier". Une petite phrase très poétique qu’aurait prononcée Dominique de Villepin en parlant de son éternel rival, Nicolas Sarkozy.

"Il veut ma place ce petit saligaud". De Jacques Chirac à Bernadette, au sujet des ambitions de son successeur à l'Elysée.

"Je vais le niquer ce grand con". Nicolas Sarkozy fait cette confidence à sa femme, Cécilia, au sujet de Jacques Chirac.

"Ce nain va nous faire une France à sa taille". Dominique de Villepin à ses conseillers, au sujet de son rival, Nicolas Sarkozy.

"Je suis une Ferrari. Quand vous ouvrez le capot, c’est avec des gants blancs". Nicolas Sarkozy, excédé, s’emporte contre son équipe de campagne.

"J'ai l'impression qu'on fait mal aux mouches". De Jacques Chirac à son Premier ministre Dominique de Villepin, au sujet du CPE.

"Vous ne voulez tout de même pas une politique de droite, Bernadette ?". Une phrase prononcée par Jacques Chirac à son épouse, Bernadette, à propos du choix du futur Premier ministre.

"Qui sait qui m’a foutu un truc aussi haut ? C’est pour Villepin ou quoi, ça ?". Dans cette scène savoureuse, Nicolas Sarkozy peste contre un tabouret trop haut, alors qu’il tourne son clip de campagne pour la présidentielle.

"Les hommes politiques sont de vraies bêtes sexuelles". Cette confidence aurait été faite par Nicolas Sarkozy, à deux jeunes journalistes, en marge d'un congrès de l’UMP à La Baule. Cette petite phrase a en tout cas décroché la palme, mercredi, à Cannes déclenchant des applaudissements dans la salle, lors de la projection.

"Avec cette foutue transparence, on ne peut même plus nier la réalité". Nicolas Sarkozy lance cette réplique à ses conseillers Franck Louvrier, Laurent Solly et Pierre Charron, quelques minutes avant son passage sur France 3, où le candidat évoquera pour la première fois dans les médias ses difficultés de couple.

"Vous savez où je me la carre, Dominique, votre amitié ?". Les deux ennemis Nicolas Sarkozy et Dominique de Villepin, qui se retrouvent souvent pour des déjeuners de travail, enchaînent les amabilités réciproques tout au long du film.

"Vous avez l’extrême amabilité de me donner une autorisation que je ne vous ai pas demandée". De Nicolas Sarkozy à Jacques Chirac, au sujet de sa candidature à la présidence de l’UMP.