Les chanteurs se la jouent au ciné

  • A
  • A
Les chanteurs se la jouent au ciné
Après les biopics, voilà que les stars se mettent à jouer leur propre rôle au cinéma.
Partagez sur :

Après les biopics, voilà que les stars se mettent à jouer leur propre rôle au cinéma.

Quel est le point commun entre Stars 80, L'air de rien et Une chanson pour ma mère ? Des chanteurs qui interprètent leur propre rôle. Jean-Luc Lahaye, Lio, Gilbert Montagné, Desireless, Michel Delpech ou encore Dave, tous ont accepté la mise en abîme.

Dave en cadeau d'adieur et Delpech ruiné

Après de (courtes) apparitions dans Poltergay en 2006 et La Cité de la Peur en 1994, Dave tient cette fois le premier rôle. Dans Une chanson pour ma mère, attendu en mars 2013 dans les salles, il est le "cadeau d'adieu" que deux fils veulent offrir à leur maman, fan du chanteur néerlandais, sur le point de mourir.

Dans la vraie vie, Michel Delpech a connu une dépression, alors qu'il était au plus haut, donc il mettra trente ans à se relever. Dans L'air de rien, qui sort le 7 novembre, il joue un Michel Delpech ruiné et endetté. Mais l'huissier chargé de venir le saisir est l'un de ses fans, qui n'a pas le coeur à lui confisquer ses biens. Il se met alors en tête de relancer la carrière de son idole pour le remettre à flot.

Michel Delpech repart donc sur les routes :

 

Stars 80, "les chanteurs jouent ce qu'ils sont"

Sorti mercredi, Stars 80 retrace l'histoire vraie des deux producteurs qui ont eu l'idée de faire remonter sur scène les chanteurs oubliés. Commencée sans gloire, la vraie tournée dure depuis six ans et a rempli plusieurs fois le Stade de France.

Et dans le film, "les chanteurs ne jouent pas la comédie. Ils jouent ce qu'ils sont", décrypte Bruno Cras, spécialiste cinéma d'Europe 1. Pour Alain Spira, de Paris Match, il s'agit même plus "d'un show dans un film".

Les tubes des années 80 sont dans toutes les têtes :



"Il y a quelque chose dans l'air du temps"

Pour Bruno Cras, la sortie de ces trois films, qui mettent en scène de vrais artistes, à un intervalle assez court, n'est "pas seulement une coïncidence". "Il y a quelque chose dans l'air du temps", assure-t-il.

"Avant, on aurait inventé le personnage du chanteur. Il y a vingt ans, on n'aurait jamais pensé à mettre une vraie vedette avec des personnages de fiction. Mais la réalité est à la mode", analyse Bruno Cras.

Avec Michel Delpech et Dave, "on a des histoires de fans. Des vrais chanteurs avec des faux fans. Comme si on avait besoin d'ancrer la fiction dans la réalité", note encore le critique ciné. Cela dit, "il aurait été difficile de faire jouer la vedette par quelqu'un d'autre", juge-t-il.