Les beaux joueurs des Gérard du cinéma

  • A
  • A
Les beaux joueurs des Gérard du cinéma
@ MAXPPP
Partagez sur :

Certains n’ont pas peur d’aller chercher les pires trophées du cinéma français.

Les Gérard du cinéma récompensent lundi soir, en direct sur Paris Première, le meilleur du pire du cinéma français. Qui remportera le parpaing de "la grosse comédie qui fait tache comme on en tournait du temps des Charlots avec Paul Préboist et Alice Sapritch, sauf qu'on est en 2010" ou du "réalisateur qui continue à faire des films en toute impunité malgré un CV déjà passablement chargé" ?

Sauf que les paris ne se tiennent pas vraiment sur les futurs gagnants, mais plutôt sur ceux qui oseront se rendre à la cérémonie pour recevoir leur prix.

En 2009, le seul à s’être ainsi déplacé reste David Charhon, le réalisateur du film Cyprien. Il est monté sur scène recevoir le Gérard du plus mauvais film, et a même eu droit à une standing ovation de la part du public.

"Je pleure d'émotion"

Michael Youn ne s’est quant à lui pas présenté en 2006 pour recevoir les Gérard obtenus par son film Iznogoud. II a néanmoins publié deux jours plus tard sur sont site un message de remerciement tout en autodérision.

"Trop fort ! Le carton plein ! Je ne sais pas quoi dire tellement je suis ému... Vous ne vous en rendez pas compte, mais là, derrière mon écran d'ordinateur, je pleure... si, si je pleure d'émotion ! Trois récompenses pour Iznogoud ! Jamais je n'aurais pensé qu'un si mauvais film serait autant couronné, même pour sa médiocrité".

Peu d’invitées glamour

Nominée en 2010 dans la catégorie Gérard du désespoir féminin, plusieurs fois récompensée (en 2007 ou 2008), Monica Belluci devait normalement assister à la cérémonie de lundi soir. Elle a finalement écrit une lettre aux organisateurs, prétextant que sa grossesse l’empêchait de se rendre à l’événement. Une excuse diplomatique ?

Les actrices ont en général plus de mal à venir à cette cérémonie. Catherine Deneuve, qui ne rate pas un César, n’est jamais venue au Gérard malgré plusieurs trophées gagnés. Idem pour Lou Doillon, Audrey Tautou ou Marion Cotillard.

Mais celle qui se fait le plus désirer reste sûrement Arielle Dombasle. La plus récompensée des Gérard (dont trois parpaings de "l'actrice qui bénéficie le mieux des réseaux de son mari"), nominée en 2010 dans cette même catégorie, a toujours catégoriquement refusé de venir.

Les Gérard du cinéma, en direct sur Paris Première dès 22h30.