La famille Bélier : pourquoi ça va marcher

  • A
  • A
La famille Bélier : pourquoi ça va marcher
Partagez sur :

LE COUP DE CŒUR - Le film d'Eric Lartigau, émouvant et positif, devrait séduire le public. 

Dans La famille Bélier, je voudrais la fille. Paula joue le rôle d'interprète pour son frère et ses deux parents sourds et muets, car elle est la seule à entendre. La jeune adolescente de 16 ans leur est même complètement indispensable pour l'exploitation de la ferme familiale. Un jour, son professeur de musique, fan de Michel Sardou, la remarque et la pousse à tenter sa chance à Paris. Mais Paula n'a jamais envisagé de quitter sa famille pour se lancer dans la chanson… Bruno Cras, spécialiste cinéma d'Europe 1, en est certain : le film, sur les écrans le 17 décembre, va faire mouche auprès du public.



"Good Movie".La famille Bélier a de sérieux atouts. A commencer par un bon timing. Le film familial, "qui redonne le moral", sortira ainsi quelques jours avant Noël. Et pour l'émotion : l'héroïne va tout de même vivre comme un déchirement le fait de devoir quitter sa famille. Avec du Michel Sardou en fond sonore, "préparez-vos mouchoirs", conseille Bruno Cras.

Casting populaire. Ensuite, il y a le casting. Karin Viard et François Damiens, deux acteurs populaires, ont endossé le costume des parents malentendants. Un rôle compliqué : ont au passage dû travailler très dur pour apprendre la langue des signes avant le tournage, à raison de quatre heures de cours par jour pendant quatre mois. Pour incarner Paula, il fallait une chanteuse. C'est la jeune Louane Emera, révélée au public en 2013 par l’émission The Voice, qui a décroché le rôle principal.

Le film plait déjà. La rumeur a commencé en juin dernier, lorsque le distributeur s'est mis à montrer le film aux exploitants. C'est le "coup de cœur général", selon Bruno Cras. Depuis, le film a entamé sa traditionnelle tournée, avant la sortie officielle : au total, 60 dates et environ 20.000 entrées. "Les spectateurs ressortent émus, ravis", raconte Le spécialiste cinéma d'Europe 1 avant de conclure : "Le diffuseur se prend même à rêver de deux ou trois millions de recettes au lieu des 400.000 entrées prévues".