L'affaire d'Outreau bientôt au cinéma

  • A
  • A
L'affaire d'Outreau bientôt au cinéma
@ MaxPPP
Partagez sur :

Philippe Torreton devrait interpréter Alain Marécaux, dans l'adaptation de son livre.

L'affaire de pédophilie d'Outreau, fiasco judiciaire qui s'est soldé par l'acquittement de 13 personnes, va être adaptée au cinéma. Le film sera tiré de Chronique de mon erreur judiciaire, le livre d'un des protagonistes, Alain Marécaux, huissier de justice, qui sera interprété par Philippe Torreton.

Présumé coupable, dont le tournage doit débuter en avril, se veut le "reflet fidèle" du livre. Ecrit à partir de notes qu'Alain Marécaux a rédigées en prison, pendant sa détention provisoire, l'ouvrage raconte son calvaire, depuis son arrestation le 14 novembre 2001 à celui de son acquittement en appel par la cour d'assises de Paris, le 1er décembre 2005.

Un événement qui va "rouvrir une fois de plus les blessures", estiment d'anciens "accusés à tort", au premier rang desquels Odile Marécaux, l'ex-épouse de l'huissier réhabilité, qui dit "redouter les conséquences" pour elle et ses enfants. Odile Marécaux, infirmière de vie scolaire en Bretagne, sera incarnée à l'écran par Noémie Lvovsky, et appelée "Edith".

"Le livre m'avait déjà dérangée. J'ai l'impression d'avoir un autre vécu", dit Odile Marécaux, réclamant "un droit de regard sur le scénario". "Mes enfants (22, 18 et 15 ans) ont assez souffert. L'histoire qu'il (Alain Marécaux) raconte dans son livre n'est pas forcément le reflet de la réalité mais il parle de nous comme si lui seul avait souffert", ajoute-t-elle.

Alain Marécaux, qui n'a jamais cessé de se battre pour clamer son innocence et qui a fait plusieurs tentatives de suicide, y voit au contraire l'occasion d'une "nouvelle prise de conscience" donnée au grand public sur la "réalité de la justice en France". Il défend un scénario sur lequel il est "consultant", comme son ancien avocat, Me Hubert Delarue.