Kassovitz veut tourner un film sur le 11 Septembre

  • A
  • A
Kassovitz veut tourner un film sur le 11 Septembre
@ MaxPPP
Partagez sur :

CINEMA - Le réalisateur, régulièrement animé d’une rage viscérale contre le cinéma français, n’est pas convaincu par la version officielle des attentats. 

"Ce qu’on nous dit n’est pas vrai." Il s’exprime sur le sujet depuis longtemps. La version officielle donnée des attentats du 11 Septembre 2001 aux Etats-Unis, n’a pas convaincu le réalisateur de La Haine. Mathieu Kassovitz aimerait donc faire un film sur le sujet, selon le journal Nice Matin. "J'aimerais faire un film sur le 11 septembre. Ce serait le résultat de huit ans d'enquête, car ce qu'on nous dit sur le sujet n'est pas vrai", a-t-il déclaré mercredi soir à Cannes. Mathieu Kassovitz s’est rendu sur place à l’occasion des Rencontres de Cannes Cinéma, pour défendre son film controversé : L'Ordre et la morale.

Les précédents Kassovitz. Le cinéaste, à travers ses films ou ses discours médiatiques, a maintes fois évoqué son obsession du décalage entre réalité et images médiatiques. En 2009, Mathieu Kassovitz expliquait sur le plateau de télévision de l’émission Ce soir (ou jamais !) sur France 3, l’importance d’interroger la version officielle du 11 Septembre. Faisant référence au nazisme, précisant que "toutes les grandes entrées en guerre de l'histoire se sont basées sur un mensonge initial". Citant encore Goebbels, ministre du Reich chargé de la propagande sous Hitler, "Plus le mensonge est gros plus il passe, donc oui on doit se poser la question de ce qui s’est passé le 11 Septembre."

Internet est selon l’acteur et réalisateur, "le seul endroit où le sujet est débattu" :



Il récidive sur le cinéma français. Profitant de son déplacement à Cannes, l’effronté du cinéma français a fait un nième état des lieux. Il a dénoncé le manque de courage pour le film politique. Il a aussi demandé, à sa manière, la reconnaissance de son film L'ordre et la morale. "Je m'en fous de faire de l'argent, mais je veux que mes films soient vus. Ma génération de cinéastes français n'est pas très intéressante, et quand je constate ça après quinze ans de carrière et qu'un film comme ça n'est pas reconnu, alors oui, je dis au cinéma français: allez vous faire enc*."

L'Ordre et la morale traite de la prise d'otages d'Ouvéa en Nouvelle Calédonie, et de son issue sanglante. Meurtri par le peu de succès de son film à l’époque de sa sortie, en 2011, il avait eu des propos très durs (et sans tact) à l’encontre du milieu du cinéma. Il avait exprimé son ressentiment sur son compte Twitter : "Une seule nomination aux césars. J encule le cinéma français. Allez vous faire baiser avec vos films de merde."