Karin Viard : "J’aime les personnages au bord du cadre"

  • A
  • A
Karin Viard : "J’aime les personnages au bord du cadre"
Karin Viard à l'affiche du film Lulu femme nue, sur les écrans le 22 janvier.@ Isabelle Razavet/Arturo Mio
Partagez sur :

INTERVIEW – Europe1.fr a rencontré Karin Viard, qui incarne le personnage principal du film Lulu femme nue, tiré de la BD éponyme, sur les écrans le 22 janvier. 

Lulu femme nue est d’abord née sous le crayon du dessinateur et scénariste Etienne Davodeau. Publiée en deux tomes, la bande-dessinée a rencontré un franc succès critique, entre 2008 et 2010. Elle raconte l’histoire d’une femme qui n’a vécu que pour les autres, et qui a fini par s’oublier elle-même. Un jour, après un entretien d’embauche qui s’est mal passé, elle ne rentre pas chez elle et s’octroie quelques jours, sans préméditation. Aujourd’hui, le personnage va s’animer au cinéma. Le film sera sur les écrans le 22 janvier prochain. C’est Solveig Anspach qui s’est attaquée à la réalisation, sous le regard d’Etienne Davodeau, à qui elle a d’ailleurs confié un petit rôle dans le film.

Solveig Anspach retrouve Karin Viard.  Le premier long métrage de Solveig Anspach, Haut les coeurs !, réalisé en 1999, a valu à Karin Viard le César de la Meilleure Actrice en 2000. La réalisatrice, qui s’est consacrée de nombreuses années au documentaire, lui a confié le rôle principal dans Lulu femme nue. L’héroïne des Randonneurs a surtout été touchée par la nature des sentiments exprimés dans la bande dessinée et par les personnages secondaires, qu’on retrouve dans le film : "toujours un peu au bord du cadre, des gens qui ne courent pas après la réussite, pas des friqués, pas des bourgeois", souligne-t-elle. Lulu va s’abandonner à ses rencontres dans la petite ville de Saint Gilles Croix de Vie, sur la côte vendéenne, et tenter de retrouver quelqu’un qu’elle a perdu depuis longtemps : elle-même.

C’est la transformation du personnage, dans la BD et dans le film, qui a particulièrement inspiré Karin Viard :



Karin Viard : "J’aime les personnages au bord...par Europe1fr

Une certaine liberté pour les acteurs. Sur le plateau de tournage, la réalisatrice Solveig Anspach a tendance à laisser ses comédiens sentir le jeu, sans les abreuver d’indications. Ils peuvent s’abandonner, explique-t-elle. "Mais elle sait précisément où elle va !" confie Karine Viard, qui a choisi de partir d’une didascalie inscrite dans le scénario : "Lulu se colore petit à petit… " L’actrice a fait de la scène inaugurale du film, un entretien d’embauche douloureux, un point de départ. C’est lui qui pousse le personnage à tout plaquer. Mais pour s’éloigner de la caricature, et façonner un moment plus pénible encore, Karin Viard a trouvé plus intéressant de rendre la scène "humiliante" pour son personnage. C’est ce qu’elle a suggéré à la réalisatrice Solweig Anspach.

"C’était plus cruel que Lulu crie son désir à quelqu’un qui ne pouvait pas le recevoir" :



Lulu femme nue : l'entretien d'embauche raconté...par Europe1fr

 

Bouli Lanners, touchant et séducteur. En chemin, Lulu croise des gens qui sont, eux aussi, au bord du monde et qui vont l’aider à trouver sa place : une vieille qui s’ennuie à mourir incarnée par Claude Gensac et une employée maltraitée par sa patronne… Dans le rôle de cette femme Thénardier, Corinne Masiero est toujours aussi juste et surprenante. Lulu tombe surtout sous le charme d’un ex-taulard couvé par ses frères loufoques, joué par Bouli Lanners. On a vu l’acteur dans le rôle d’un homme attardé et attachant dans 11.6, ou en flic limité dans 9 mois ferme, mais plus rarement dans le rôle d’un séducteur.

Bouli a interprété son personnage en amenant ses fragilités et une forme d’innocence. Il ne croit pas à son pouvoir de séduction... Du coup, il l’est infiniment !", s’exclame Karin Viard.



Bouli Lanners, touchant et séducteur dans Lulu...par Europe1fr

Lulu femme nue, de Solveig Anspach, avec Karin Viard, Bouli Lanners, et Claude Gensac.  Sortie le mercredi 22 janvier.