Jean Rochefort, le réalisateur

  • A
  • A
Jean Rochefort, le réalisateur
@ REUTERS
Partagez sur :

À 80 ans, Jean Rochefort co-réalise un premier documentaire, Cavaliers seuls.

Marc, vieillard en fauteuil roulant jadis instructeur du Cadre Noir, Edmond, jeune cavalier taciturne, et Martine, auxiliaire de vie dévouée. Ils forment un trio de solitaires dans Cavaliers seuls, le documentaire tourné par Jean Rochefort.

Co-réalisé avec Delphine Gleizes, sorti en salles mercredi, ce voyage initiatique rythmé par la vie d'une écurie de concours hippiques, célèbre l'amour des chevaux qui habite Jean Rochefort. Il a évoqué sa passion au micro de Diane Shenouda pour Europe 1.

Écoutez l’acteur évoquer sa passion :

Marc Bertrand de Balanda, âgé de 80 ans, est un ancien champion international de saut d'obstacles qui a connu ses heures de gloire. Les photos de ses exploits ornent les murs de sa minuscule chambre, un box d'écurie aménagé en deux pièces, mis à sa disposition par les parents d'Edmond Jonquière d'Oriola.

Le maître trouve les mots justes

Tous les matins vers cinq heures, du haut de son fauteuil électrique, le maître trouve les mots justes pour donner ses ordres à l'adolescent de 17 ans, au haras des Bréviaires dans les Yvelines. Edmond s'applique et livre toutes ses promesses à son mentor, même si parfois il s'énerve et met pied à terre, mécontent de sa piètre prestation.

L'œil du professionnel remarque la moindre brindille de paille dans la queue d'un cheval tout comme la moindre faute de main ou d'assiette du cavalier. Depuis qu'il ne monte plus à cheval, calé dans son fauteuil devenu son unique monture, Marc virevolte, freine, recule et s'engouffre autant dans les haies d'aubépine que dans le ciment de son "box".

Soixante-cinq ans les séparent

Le soir, Edmond aide Marc à retirer ses prothèses aux jambes avant de l'installer pour la nuit dans son lit. Complices, les deux êtres que soixante-cinq ans séparent s'inventent un langage : la transmission. Le vieil homme survit grâce à la transmission de son savoir, tandis que l'adolescent reçoit des leçons d'équitation et de vie.

Ce voyage initiatique avec les hommes et les chevaux se déploie sous le regard amoureusement dévoué de Martine Tumolo. A la fois douce et sensuelle, Martine qui semble sortie d'une bande dessinée avec ses mini-jupes provocantes et ses hauts talons, plonge le vieillard au regard pétillant dans une succession de plaisirs.

Regardez la bande-annonce de Cavaliers Seuls :

Cavaliers seuls, émouvant et pudique, sera projeté dans une dizaine de salles.