Festival de Cannes : première polémique

  • A
  • A
Festival de Cannes : première polémique
@ MAXPPP
Partagez sur :

Plusieurs agences de presse ont décidé de boycotter jeudi l’annonce des films en compétition.

Jeudi, le Festival de Cannes annoncera la liste des films en compétition pour 2010, ainsi que la liste complète du jury. Evénement très attendu par les médias, cette conférence de presse va pourtant se dérouler devant une salle en partie vide.

Plusieurs agences de presse, dont l’AFP, Reuters, AP et Getty Images, ont décidé de boycotter cette annonce. Elles veulent ainsi protester contre une récente restriction de la captation vidéo du Festival, notamment pour la montée des marches et les conférences de presse des films.

Le Festival de Cannes a signé un accord de sponsoring avec la chaîne cryptée Canal+ et la filiale de télévision payante d'Orange. Ce qui leur assure une couverture vidéo exclusive de la montée des marches et d'autres événements officiels. Face à cette clause, les agences de presse doivent désormais restreindre leurs propres captations vidéo à 2 minutes par jour, dont 30 secondes par conférence de presse ou montée des marches.

Pour Christine Buhagiar, responsable de l'AFPTV, cela pose surtout des problèmes pour les petites chaînes de télévision. Leur budget restreint ne leur permet pas d’envoyer des journalistes à Cannes. Elles se servent donc des images d’agences pour leurs sujets, et seraient les premières pénalisées par cette restriction. "De nombreux cinéastes, acteurs, producteurs qui n'appartiennent pas aux studios les plus prestigieux passeront totalement inaperçus à Cannes si les agences ne sont pas là. Qui a repris nos vidéos de Cannes toutes ces dernières années ? Des télévisions et sites internet en Afrique, au Moyen Orient, en Asie, en Amérique Latine. Veut-on priver tous ces publics de Cannes ?"

Les agences de presse souhaitent l’ouverture de négociations. Reuters et AP ont d'ores et déjà annoncé qu'elles boycotteraient totalement la manifestation (en texte, photo et vidéo) si aucun accord n’était trouvé. Les responsables du Festival de Cannes, qui se tiendra du 12 au 23 mai prochain, n’ont pour l’instant fait aucun commentaire.