Des hommes jaunes et un bel inconnu

  • A
  • A
Des hommes jaunes et un bel inconnu
@ Universal Pictures international france/Warner Bros France
Partagez sur :

Le film d’animation Moi, moche et méchant sort cette semaine, ainsi que le nouveau Woody Allen.

Moi, moche et méchant, dessin animé en 3D de Chris Renaud et Pyer Coffin

Au beau milieu d’une jolie banlieue américaine, avec des rosiers en fleurs, se dresse une vilaine maison noire plantée sur pelouse jaunie. C'est celle de Gru, un être abominable soucieux de conserver son titre de plus grand méchant de la terre. Pour ce faire, il s’appuie sur une armée d’affreux bonshommes jaunes à grosses lunettes, bêtes et disciplinés, les "minions". Gru a pour projet maléfique de voler la Lune. Mais c'était sans compter sur le trio formé par Margot, Édith et Agnès, dont il doit temporairement s'occuper. Cette dernière livraison d'Universal a été conçue par le producteur vedette de L'Age de Glace .


Vous allez rencontrer un bel et sombre inconnu de Woody Allen avec Antonio Banderas et Anthony Hopkins

Helena, interprétée par Gemma Jones, se retrouve seule après le départ soudain de son époux de trente ans Alfie, joué par Anthony Hopkins. Elle se tourne alors vers une voyante, Cristal, qui la réconforte avec un doigt de sherry et des prédictions enthousiasmantes. Autour d'elle, Alfie est en proie au démon de midi, sa fille Sally (Naomi Watts) se délite, tandis que son gendre, un écrivain en panne sèche, lorgne sur sa voisine (Freida Pinto).

>>> Retrouvez toutes les informations sur le film en cliquant ici.


Tout va bien (The kids are all right), de Lisa Cholodenko avec Julianne Moore et Annette Bening

Un couple de mamans homo (Annette Bening et Julianne Moore), qui ont eu chacune un enfant du même donneur, forment un couple uni. Mais devenus adolescents, leurs enfants, Joni et Laser, se mettent en tête de retrouver leur géniteur comme la loi américaine les y autorise. Cet homme, c’est Paul, interprété par Marc Ruffalo. Patron d’un restaurant bio, il finit par arriver à se faire accepter aussi bien par les enfants que par leurs mères. Ce long-métrage a obtenu le Prix du Jury au Festival du film américain de Deauville 2010.


Kaboom, de Gregg Araki avec Thomas Dekker et Haley Bennet (interdit aux moins de 12 ans)

Ce long-métrage est une version hypersexuée des "campus movies", entre expériences homo, hétéro et triangulaires, blagues sous acide et fin du monde. Smith (Thomas Dekker) traîne gentiment sa vie d'étudiant, tout en louchant sur son colocataire, un surfeur un peu simplet. En même temps, il couche avec la jolie et très savante London et philosophe avec sa meilleure amie Stella. Mais après une nuit de fiesta, et l'absorption - à l'insu de son plein de gré - de substances illicites, il est convaincu d'avoir assisté à l'horrible meurtre d'une fille rousse qu'il voit dans ses rêves.


Donnant donnant, d'Isabelle Mergault avec Daniel Auteuil et Sabine Azéma

Constant (Daniel Auteuil) est en prison après avoir, accidentellement selon lui, tué un riche banquier. Lorsqu'il est victime d'un AVC et transféré à l'hôpital, il comprend qu'il dispose de l'occasion rêvée pour s'enfuir. Sa cavale le conduit dans un petit village où il est reconnu par une jeune femme, interprétée par Medeea Marinescu, qui va lui laisser le choix entre tuer sa mère adoptive (Sabine Azéma) dont elle espère hériter, ou retourner en prison.

Laisse-moi entrer, de Matt Reeves avec Chloe Moretz (interdit aux moins de douze ans)

Une jeune fille de 12 ans, Abby emménage dans l'appartement voisin de celui d'Owen, un jeune marginal qui vit en huis-clos avec sa mère. Quand une série de meurtres inexplicables se produit dans le quartier, Owen comprend qu'Abby est un vampire.


A noter également cette semaine, les sorties de On verra demain (A l'ombre de Franco), film espagnol de Francisco Avizanda avec Carolina Bona, de Petit tailleur, film français de Louis Garrel avec Léa Seydoux, et de Entre nos mains, documentaire français de Mariana Otero.