Dany Boon est le réalisateur le mieux payé en 2014

  • A
  • A
Dany Boon est le réalisateur le mieux payé en 2014
@ AFP
Partagez sur :

JACKPOT - Le réalisateur de "Supercondriaque", déjà sacré plusieurs fois acteur français le mieux payé, établit le même record en tant que réalisateur. 

Dany Boon est un homme comblé. Il a du moins les poches bien pleines. Déjà sacré plusieurs fois acteur français le mieux payé, le cinéaste conserve sa première place, mais cette fois en tant que réalisateur. Il est en effet le réalisateur le mieux payé de 2014, selon le classement annuel du magazine professionnel Ecran Total.

>> Dans "Supercondriaque", le réalisateur s’attaquait à un sujet de société en racontant l’histoire d’un homme atteint d’hypocondrie et qui n’a qu’un seul ami… son médecin traitant.



Plus fort que Michel Hazanavicius. Dany Boon, réalisateur et scénariste de "Supercondriaque", a touché 3,4 millions d'euros en salaire de technicien et droits d'auteur pour cette comédie, qui a engrangé plus de 5,2 millions d'entrées. Il fait ainsi beaucoup mieux que Roman Polanski l'année précédente. Le réalisateur était arrivé en tête pour La Vénus à la fourrure, avec 1,3 million d'euros.

En 2014, Dany Boon devance Michel Hazanavicius, relégué à la seconde place. Le classement, qui intègre aussi des réalisateurs étrangers sur des productions majoritaires ou minoritaires françaises, désigne troisième le cinéaste canadien David Cronenberg, avec 1,1 million d'euros pour Map to the Stars. Il est suivi par Laurent Tirard pour Les Vacances du Petit Nicolas, avec 995.000 euros.

Nouveau record pour Dany Boon. Le réalisateur est habitué aux succès. Son film, Bienvenue chez les Ch'tis, avait triomphé, attirant 20 millions de spectateurs en salles. Huit millions de spectateurs s'étaient aussi pressés en salles pour voir Rien à déclarer, sorti en 2011. Selon un classement établi début 2013 par Le Figaro, Dany Boon avait été sacré acteur le mieux rémunéré de France et d'Europe, malgré l'échec de sa comédie Un plan parfait. L'acteur avait déjà été numéro 1 de ce palmarès du Figaro en 2009 et 2012.

>> A LIRE AUSSI - Supercondriaque, un "traitement" qui ne doit rien au hasard

>> A LIRE AUSSI - Cinéma : Supercondriaque passe la barre des trois millions