Dany Boon, "condamné au succès"

  • A
  • A
Dany Boon, "condamné au succès"
@ MAXPPP
Partagez sur :

EXCLU - Le réalisateur de Bienvenue chez les Ch'tis évoque ses projets sur Europe 1.

Un nouveau carton pour les Ch'tis à la télé, un énorme succès pour le remake italien, la version américaine dans les cartons, un nouveau film sur les écrans et d'autres en préparation... Dany Boon ne s'arrête plus. Deux ans après Bienvenue chez les Ch'tis, le nordiste évoque en exclusivité sur Europe 1 son succès et ses projets.

Dimanche soir, Bienvenue chez les Ch'tis réunissait encore plus de 14,4 millions de Français devant leur écran. Dany Boon, qui vit désormais à Los Angeles, n'en faisait pas partie : "je dormais pendant la diffusion", justifie-t-il. Sa mère en revanche était parmi les inconditionnels. "Si ma mère n'était pas lassée, c'était bon signe. Elle l'a déjà vu au moins une trentaine de fois... mais sans les pubs !", raconte Dany Boon, au micro de Marc-Olivier Fogiel.

"Moins de 10 millions, ça va être compliqué"

Cette nouvelle performance ne masque pas une certaine angoisse du réalisateur. "Je n'ose plus faire de prévision. C'est terrible, c'est presque être condamné au succès. Je m'étais dit, si ça fait moins de 10 millions, ça va être compliqué", explique-t-il.

Et alors que le remake italien du film cartonne chez nos voisins transalpins - Bienvenuti al Sud a battu Inception, sorti la même semaine en Italie - la version américaine voulue par Will Smith est encore en projet. "Ils ont processus d'écriture bizarre et très long", explique Dany Boon.

En revanche, pas de Ch'tis 2 prévu. "Je ne suis pas très pour les suites. Si j'ai une idée qui vaut la peine d'une suite, je le ferai mais sinon non", prévient le cinéaste.

"D'ici à ce qu'il y ait un film qui batte les Ch'tis..."

Avant d'y penser, il présente son nouveau film Rien à déclarer. L'action se déroule toujours dans le Nord de la France, à la frontière avec la Belgique cette fois. "Évidemment qu'il y aura des comparaisons" avec Bienvenue chez les Ch'tis, analyse Dany Boon. Le réalisateur se sait attendu au tournant, notamment en nombre d'entrées dans les cinémas. Mais il reste lucide et modeste : "d'ici à ce qu'il y ait un film qui batte les Ch'tis on va attendre un peu. Et je souhaite que ce soit un autre que moi, il ne faut pas toujours que ce soit les mêmes".

Le réalisateur a encore de nombreux projets dans ses cartons. Un film en anglais, "mais je prends le temps de l'écrire", un autre en français... Et Dany Boon se paie même le luxe de "refuse des rôles de méchants Français. C'est très agréable !", dit-il.

Réécoutez l'intégralité de l'interview de Dany Boon au micro de Marc-Olivier Fogiel.