Cinéma : Kechiche veut attaquer Seydoux en justice

  • A
  • A
Cinéma : Kechiche veut attaquer Seydoux en justice
Après les nombreuses attaques dont il a fait l'objet, le réalisateur Abdellatif Kechiche de La Vie d'Adèle a tenu à régler ses comptes.@ REUTERS
Partagez sur :

Le réalisateur sacré à Cannes règle ses comptes dans une tribune à Rue89. 

Après les nombreuses attaques dont il a fait l'objet, le réalisateur Abdellatif Kechiche de La Vie d'Adèle a tenu à régler ses comptes dans une lettre ouverte publiée mercredi sur Rue89.

Il attaque Seydoux. Dans sa tribune, Abdellatif Kechiche s'en prend à la comédienne, évoquant les "insinuations infamantes et malsaines de mademoiselle Seydoux". Il l'accuse notamment d'avoir "orchestré" une polémique "ignoble" et "détestable" à son profit. Le réalisateur annonce que l'affaire sera tranchée par la justice. "Elle a des obligations dont elle devra rendre compte et j'y reviendrai, moi. Il lui appartiendra de s'en expliquer devant la justice, car elle est aussi une personne majeure et comptable de ses actes", assure-t-il dans sa lettre.

L'avocat de Léa Seydoux, Me Hervé Temime, a déclaré à l'Agence France Presse qu'à sa connaissance qu'il n'y a "pas eu de procédure engagée", ajoutant "mais elle semble annoncée". Interrogé sur le point de savoir si sa cliente pouvait éventuellement déposer plainte contre le réalisateur, l'avocat a répondu que la question allait être étudiée "calmement" tout en affirmant ne pas "être un obsessionnel de la procédure".

Il attaque le journaliste du Monde. Il s'en prend notamment à un journaliste du quotidien Le Monde et ses articles qui contenaient, selon le réalisateur, "un grand nombre d’allégations calomnieuses". Il prend l'exemple d'une enquête menée par le journal du soir sur ses méthodes de montage.

"Il (le journaliste du Monde, ndlr) savait aussi pertinemment que je m’oppose à toute vulgarisation de mes méthodes de travail durant l’acte de création, que j’étais débordé par le bouclage du film et que je ne lui donnerais pas accès à la salle de montage. Il se sentait donc d’avance libre de procéder, en toute impunité, à ce qui était le but réel de l’article : publier une sorte d’enquête de personnalité censée édifier les lecteurs à propos de mon caractère et ainsi préparer les esprits, et populariser les termes 'méthode Kechiche', un bon mot qui allait faire florès", écrit Abdellatif Kechiche.