Ces sportifs qui deviennent acteurs

  • A
  • A
Ces sportifs qui deviennent acteurs
@ FRANCE 3/Sixteen films Ltd/Gaumont Columbia pictures
Partagez sur :

Vincent Moscato joue dans Le Fils à Jo. Avant lui, d’autres champions ont brillé sur grand écran.

Mercredi sort Le Fils à Jo, premier film de Philippe Guillard, avec Gérard Lanvin, Olivier Marchal, mais aussi… Vincent Moscato. "Mention spéciale à Vincent Moscato, qui livre une performance remarquable", pour Ecran large, "Moscato reste le plus drôle", pour La Dépêche, l’ancien international de rugby apparaît comme la révélation du film. Avant ce rôle, l’ancienne figure du Stade français avait fait quelques apparitions dans Astérix et les Jeux olympiques, et Camping 2, avant de créer son propre one man show.

Regardez la bande-annonce du Fils à Jo :

Si pour les anciens sportifs, la reconversion est parfois difficile, certains ont tellement réussi à s’imposer au cinéma, qu’ils ont fini par être plus connus comme acteurs que comme sportifs. Exemples.

Lino Ventura, l’ancien lutteur

Avant de crever l’écran dans Touchez pas au grisbi, en 1954, ou dans Le Clan des Siciliens en 1969, l’acteur italien Lino Ventura avait débuté dans la lutte professionnelle. Il avait même été champion d’Europe poids moyens de lutte gréco-romaine, en 1950, sous le nom de Lino Borrini, avant de devenir catcheur. Certainement une manière de glisser vers la comédie…

Arnold Schwarzenegger, le "Chêne autrichien"

Avant de devenir "Terminator", Arnold Schwarzenegger était surtout célèbre sous le nom d’"Austrian Oak" (le "Chêne autrichien"). Aujourd’hui encore, il reste un des plus grands culturistes de l’Histoire. Il a notamment obtenu cinq titres de Monsieur Univers, et sept titres de "Mr Olympia", soit la plus grande récompense au monde pour un culturiste.

C’est d’ailleurs grâce à son physique exceptionnel qu’il est devenu, dans les années 1980, l’une des plus grandes vedettes du cinéma d’action. Il est d’ailleurs toujours présent dans le Guinness des records, catégorie "plus gros biceps".

Arnold Schwarzenegger  930x620

© DE LAURENTIIS

André Pousse, terreur des vélodromes

André Pousse était l’une des figures de gangsters des films des années 60, du Pacha, à Une Veuve en or. Mais l’acteur avait aussi été cycliste professionnel sur piste. Dès l’âge de 23 ans, entre 1942 et 1949, il a gagné les Six jours du Vel d’Hiv’, avant d’arrêter sa carrière en 1950. Et à l’époque, parmi ses plus grands admirateurs, on comptait un certain Alain Delon.

Eric Cantona, "footacteur"

Le cas Eric Cantona est très particulier. Même lorsqu’il était footballeur, à Auxerre ou à Manchester United, il avait déjà le charisme d’un acteur. A tel point qu’avant-même l’arrêt de sa carrière de footballeur, le cinéma lui ouvrait les bras. Dès 1995, son rôle dans Le Bonheur est dans le pré, d’Etienne Chatiliez, a été très remarqué. En 2009, Ken Loach fait même appel à lui pour jouer son propre rôle dans Looking for Eric. Un film présenté au festival de Cannes, et salué par la critique.

D’autres rêveraient de jouer les Schwarzenegger. C’est le cas de Franck Leboeuf, qui a pris des cours à l'Actors Studio aux Etats-Unis, et a récemment joué dans une pièce de théâtre à Paris. Et nombreux sont ceux qui verraient bien Raymond Domenech, comédien amateur, se reconvertir dans le cinéma. Il a déjà joué son propre rôle dans une scène du film Le Cœur des hommes 2, mais ses différentes conférences de presse, en tant que sélectionneur de l’équipe de France de football, ont révélé de vrais talents d’acteur…