Cannes : une pétition pour Polanski

  • A
  • A
Cannes : une pétition pour Polanski
@ Reuters
Partagez sur :

Mise en ligne mardi, elle a été signée par dix cinéastes, dont Jean-Luc Godard.

A la veille de l'ouverture du Festival de Cannes, dix cinéastes figurant dans la sélection officielle ont signé une pétition en faveur de Roman Polanski, qui fut Palme d'Or en 2005, pour Le pianiste. C'est le réalisateur Jean-Luc Godard qui en a pris l'initiative.

"Des cinéastes, seulement des cinéastes"

"Le principe de cette nouvelle pétition est simple : un geste de solidarité, doublé d’un appel la justice helvétique, signé par des cinéastes, et seulement des cinéastes". C’est ainsi que commence ce texte, qui rappelle que Roman Polanski "brillera pas son absence" au festival.

Cette pétition a été mise en ligne mardi dans la soirée sur le site de Bernard-Henry Lévy, "La règle du jeu". Sur ce même site avait été diffusée, début mai, la lettre ouverte de Roman Polanski à la justice suisse.

Frédéric Mitterrand "inquiet"

Le ministre de la Culture et de la Communication, Frédéric Mitterrand, s’est dit "inquiet pour la santé" de Roman Polanski, sur I-Télé mardi. Concernant la pétition, il a indiqué : "Je ne l'ai pas signée, je suis ministre".

Sur Europe 1 mardi matin, Alexandre Desplat, compositeur de la musique de son dernier film, The Ghost Writer, a fait part de sa solidarité. "Je partage leur inquiétude, je n’ai pas pu enregistrer la musique de Ghost Writer avec lui, mais c’est bien peu de choses par rapport à ce qu’il souffre depuis des mois, surtout de ne pas voir sa famille".

Le réalisateur de Rosemary's Baby a été arrêté le 26 septembre 2009 à son arrivée à Zurich sur mandat d'arrêt américain. En mars 1977, il avait eu une relation sexuelle avec Samantha Geimer, alors âgée de 13 ans, en marge d'une séance de photos. Poursuivi et jugé, Roman Polanski s'était enfui des Etats-Unis avant le prononcé de la condamnation, craignant un revirement de l'accusation et une condamnation plus lourde que prévu.

Il est actuellement assigné à résidence en Suisse. Fin avril, la justice californienne avait refusé de juger le cinéaste par contumace. Il fait depuis l'objet d'une demande d'extradition des Etats-Unis.