Cannes : La Conquête projeté hors compétition

  • A
  • A
Cannes : La Conquête projeté hors compétition
@ Emilie de la Hosseraie / Mandarin Cinéma
Partagez sur :

49 films seront présentés lors du 64e Festival de Cannes. La Conquête sera dévoilé le 18 mai.

Pour le Festival de Cannes, qui aura lieu du 11 au 22 mai prochains, 49 films sont programmés, en provenance de 33 pays de production différents. Parmi ces longs-métrages, 19 sont en compétition et 19 dans la section Un certain regard. Qui sont les habitués de la sélection, les surprises de cette 64e édition, et les absents ? Europe1.fr fait le point, sans oublier les films français, dont La Conquête, présenté hors compétition.

Les Français

La Conquête, de Xavier Durringer et Patrick Rotman, avec Denis Podalydès dans le rôle d’un Nicolas Sarkozy plus vrai que nature, sera projeté hors compétition. Nous n'avons subi "aucune pression pour prendre ou ne pas prendre le film", il sera "dévoilé le 18 mai à Cannes, le jour de sa sortie, pas avant", indique Thierry Frémaux, délégué général du festival. Il s'agit du premier film du cinéma français dont le héros est un président en exercice. "On a longtemps reproché au cinéma français de ne pas évoquer la politique et de ne pas se confronter au réel", poursuit Thierry Frémaux au micro d'Europe 1, c'est notamment pourquoi "c'est un film qui nous intéresse énormément".

Découvrez la bande-annonce de La Conquête :

Polisse, le troisième film de Maïwenn, raconte l’histoire 'une brigade anti-criminalité à Paris, avec Joey Starr, Marina Foïs, Karin Viard et Maïwenn elle-même. Un film très attendu, projeté en compétition.

Vingt-cinq ans après Thérèse, Prix du jury en 1986, Alain Cavalier revient en compétition à Cannes avec Pater, qui narre la vraie vie d’une fiction, inventée par Vincent Lindon et Alain Cavalier lui-même.

Bertrand Bonello sera pour la deuxième fois à Cannes, après Le Pornographe, en 2001, en compétition pour L'Apollonide - Souvenirs de la Maison close.

Dans la sélection Un certain regard, Bruno Dumont présentera Hors Satan, avec Cécile de France. Avec Les Neiges du Kilimandjaro, Robert Guédiguian revient sur la Croisette où il avait présenté L'Armée du crime, hors compétition, en 2009. Et Pierre Schoeller présentera L'Exercice de l'Etat, avec notamment Zabou Breitmann.

A noter, le film muet The Artist, de Michel Hazanavicius, et le documentaire de Christian Rouaud Tous au Larzac, classés dans "les surprises".

Les habitués

En 2011, le Festival, qui sera présidé par Robert de Niro, a son lot de grands réalisateurs, habitués de la compétition.

L’Espagnol Pedro Almodovar, qui n’a encore jamais eu la Palme d’or, présentera La Peau que j’habite (La Piel que habito). Un film "préparé in extremis", selon Thierry Frémaux, délégué général du festival. Jusqu’au dernier moment, la participation d’Almodovar était en suspens.

L’Italien Nanni Moretti présentera Habemus Papam, avec Michel Piccoli dans le rôle d'un Pape fraîchement élu et en proie au doute.

Les frères Dardenne seront en compétition avec Le Gamin au vélo, qui raconte le récit d’un enfant de 12 ans en colère. Les deux réalisateurs belges sont déjà lauréats de deux Palmes d’or.

En ouverture du festival, hors compétition, le film plein de paillettes Midnight in Paris, de Woody Allen, où Carla Bruni-Sarkozy fait une brève apparition.

Le réalisateur américain Gus Van Sant, déjà récompensé à Cannes pour Elephant et Paranoïd Park, fera l'ouverture de la sélection Un Certain Regard avec Restless. Ce long-métrage explore la relation de deux adolescents, incarnés par Mia Wasikowska et Henry Hooper.

Les surprises

Présenté en hors compétition, The Artist, de Michel Hazanavicius, est un film muet en noir et blanc sur l’histoire du cinéma hollywoodien. Avec Jean Dujardin et Bérénice Béjo.

Tous au Larzac, un documentaire de Christian Rouaud, sera projeté en séance spéciale et des moutons devraient gravir les marches du palais des Congrès, a promis Thierry Frémaux.