Cannes 2014 : du strass, du stress et une surprise

  • A
  • A
Cannes 2014 : du strass, du stress et une surprise
@ MAXPPP
Partagez sur :

LE JOURNAL DE CANNES - Dans quelques heures s’ouvrira le 67e Festival de Cannes, et déjà, c’est l’heure d’une première polémique.

Au sommaire de cette 67e édition, qui s’ouvrira ce soir dès 19h15 à Cannes : un film d’ouverture, Grace de Monaco, qui fait déjà largement polémique et un maître de cérémonie, Lambert Wilson, qui prend son rôle très à cœur.


Bonne ambiance... C’est donc un film polémique qui fera l’ouverture ce mercredi soir : Grace de Monaco, avec Nicole Kidman dans le rôle titre. Le film, qui n’est pas un biopic, n’a pas plu à la famille princière. Une princesse qui apparaît un peu perdue entre sa carrière d’actrice et son devoir de tête couronnée, un prince qui compte sur sa femme pour sauver le Rocher, le tableau n’a pas plu du tout à la famille monégasque. Olivier Dahan s’est insurgé contre leurs critiques sur Europe 1 : "L’écriture de l’histoire à des fins purement commerciales, oui c’est assez insultant", a confié le réalisateur. "Moi je leur ai demandé des autorisations de tournage, ils me les ont accordées, mais (mon film) parle essentiellement des choix d’une femme et des femmes en général d’ailleurs", a précisé Olivier Dahan. "A vrai, dire, la famille n’a toujours pas vu le film aujourd’hui, donc je ne sais pas sur quoi ils se basent en vérité." La famille monégasque a fait savoir qu’elle ne viendrait pas sur le tapis rouge à Cannes. Les organisateurs n’ont pas pris de pincettes pour lui répondre : elle n’a pas été invitée.

Lambert Wilson un peu stressé. Le festival, c’est du strass, mais aussi du stress. Le maître de cérémonie n’est autre que Lambert Wilson. L’acteur, qui officiera ce soir, devra lire un discours de sept minutes précises. Sept petites minutes qui ont tout de même représenté deux mois de travail et d’écriture. Lambert Wilson a une idée très précise de son rôle : "Je ne suis pas là pour me valoriser moi-même, c'est-à-dire ni chanter ni danser", a-t-il confié au micro d’Europe 1. "Mon propos, c’est de recadrer sur Cannes." Il y a tout de même une chose qu’il redoute : se prendre les pieds dans le tapis… Cannes, l’occasion de relancer sa propre carrière ? "Je n’attends pas qu’un metteur en scène se dise C’est lui que je voulais ! Si ça se passe, Inch Allah, mais je ne suis pas dans cette attente là", assure-t-il.

Les indiscrétions. Et la bonne surprise du jour, c’est la venue de Quentin Tarentino. Le réalisateur est en effet attendu sur la Croisette pour présenter le film de clôture : Et pour quelques dollars de plus, de Sergio Leone, en version restaurée.

LA SELECTION - Festival de Cannes : la liste des films en compétition

LES ARBITRES - Festival de Cannes : voici le jury !

LES ACTEURS - Festival de Cannes : ces stars brilleront sur la Croisette

ON VA EN PARLER - Festival de Cannes : les cinq films les plus attendus

AU MENU : Festival de Cannes : demandez le programme