Bienvenue chez les Ch’tis…du sud

  • A
  • A
Bienvenue chez les Ch’tis…du sud
@ Pathe distribution
Partagez sur :

Bienvenuti al Sud, adaptation italienne du célèbre film, sort en France. Un même film, 5 différences.

Des Ch’tis à la sauce napolitaine, c’est une recette qui marche ! Le succès transalpin de la rentrée, Bienvenuti al Sud, adaptation italienne du célèbre film de Dany Boon, sort en France. Ce véritable carton a déjà rapporté 30 millions d’euros en Italie, et avait évincé dès sa sortie la superproduction de l’été Inception. Une adaptation fidèle du scénario de Dany Boon, mais avec une saveur locale qui ne manque pas de charme.

Une mutation…dans le Sud. Dans Bienvenue chez les Ch’tis, film aux 20,4 millions de spectateurs en France, Kad Merad, alias Philippe Abrams est muté à Bergues, dans le Nord. Dans la version italienne, Alberto, lui aussi directeur d’une agence de la Poste, est, lui, muté à Castellabate, en Campanie, près de Naples, alors qu’il rêvait de Milan. Une "punition" pour le fonctionnaire, qui, débarque muni d’un gilet pare-balle et d’une tapette à souris…Petit cadeau toutefois pour les Français : une apparition de Dany Boon histoire d’entendre un peu l’accent Ch’ti.

Cet extrait devrait vous rappeler quelque chose :

































Pas de maroilles, mais de la mozzarella. Dans le scénario italien, exit bien sûr le désormais célèbre fromage du Nord ! Le personnage principal fait partie de la confrérie du gorgonzola, un fromage du Nord. Oui mais voilà, débarqué dans le sud, il doit bien s’habituer à manger régulièrement de la mozzarella. Et c’est sans compter sur le chocolat mélangé au sang de porc au petit déjeuner.

Des "bouseux". Les gens du sud, pour les Piémontais, sont des "bouseux", ils sont "sales", "mafieux", et sont même porteurs du cholera. Alberto porte en lui tous ces clichés, tout comme sa femme, maniaque et angoissée de le voir partir. Dans la version italienne, la caricature est encore davantage poussée que dans le film original. Sud oblige.

Du soleil ! La grande différence entre Bienvenue chez les Ch’tis et son remake italien, c’est bien sûr le soleil. Alberto s’attend à séjourner dans un village arriéré et dangereux, mais atterrit dans un magnifique petit village, sur les hauteurs de la côte calabraise, et baigné de soleil. Personnages hauts en couleur et chaleureux sont au rendez-vous. La plantureuse Valentina Lodovini, qui interprète le rôle de Maria - Anne Marivin, alias Annabelle dans la version française - incarne le stéréotype de la magnifique Italienne du sud. De quoi mettre tous les hommes d’accord.

Regardez la bande-annonce du film :

Café et limoncello, mais pas de bière. La fameuse scène de la tournée, dans laquelle Dany Boon et Kad Merad reviennent particulièrement alcoolisés, a son pendant italien. Mais au lieu de digestifs et de bière, Alberto et Alessandro se font offrir du limoncello par des retraités en quête d’un peu de compagnie. En plus des cafés toutes les heures, ça donne un mélange détonant.

Regardez :