Balkany : "La Conquête ? Un peu plat"

  • A
  • A
Balkany : "La Conquête ? Un peu plat"
@ MAXPPP
Partagez sur :

REACTION - L’amie du président a vu le film retraçant l’ascension de Nicolas Sarkozy.

Isabelle Balkany avait trouvé la bande-annonce de La Conquête "extrêmement caricaturale". Mais en tant "qu’ancienne journaliste", elle tenait à voir le film consacré à son ami Nicolas Sarkozy, nous confiait-elle, la semaine dernière. Elle livre à Europe1.fr ses impressions sur le film, sorti en salles mercredi.

Note générale : 13/20. "Ce n’est pas un mauvais film mais il ne m’a pas laissé un souvenir impérissable. C’est un peu plat", tranche Isabelle Balkany. Sur le fond, la campagne de 2007 et les relations de couple de Nicolas Sarkozy avec sa femme, Cécilia, sont "bien rendus". "La Conquête reflète assez bien le chemin de croix que Nicolas a vécu", assure Isabelle Balkany.

Son personnage préféré ? "Dominique de Villepin. Dans le film, c’est un condensé de ce qu’il est dans la vie : violent, déjanté, grossier et méchant". L’intéressé appréciera.

La scène qu’elle n’a pas aimée ? "La pseudo-dispute physique entre Nicolas et Cécilia n’a jamais existé. Ce n’est le style ni de l’un de l’autre", assure celle qui fut proche du couple présidentiel au moment de leur séparation. "Cette séquence - où Cécilia annonce à son mari qu’elle part non "pour un coup de tête mais "pour un coup de coeur" a "dérangé" Isabelle Balkany. Pour le reste, le film et le portrait fait de Cécilia Sarkozy, reste "assez factuel", estime t-elle.

La scène la plus drôle ? "Dominique Besnehard (NDLR : le conseiller Pierre Charon dans le film), qui imite Ségolène, m’a arraché un éclat de rire", confie Isabelle Balkany.

>>> Retrouvez Interviews, extraits et critiques dans notre dossier spécial La Conquête