"Avengers 2 : L'ère d'Ultron" peut-il encore nous surprendre ?

  • A
  • A
"Avengers 2 : L'ère d'Ultron" peut-il encore nous surprendre ?
Partagez sur :

CINÉ - Le deuxième volet de la saga est bien parti pour suivre les traces de son prédécesseur, qui a fait un carton en 2012. 

Le dernier volet des aventures d'Iron Man, Captain America, Thor, Hulk, Black Widow et Hawkeye est présenté partout comme un blockbuster titanesque. Il faut dire qu'Avengers : L'ère d'Ultron, en salles mercredi,  n'est autre que la suite du troisième plus gros succès de tous les temps, Avengers, sorti en 2012. Le film avait fait quelque 1,5 milliard de recettes dans le monde. Avengers : L'ère d'Ultron semble suivre le même chemin.

 Dévoilée le 23 octobre 2014, la bande-annonce du film a été vue en une semaine un peu plus de 50,6 millions de fois sur la plateforme Youtube, selon la firme spécialisée Zefr. De bon augure donc, mais le film remplira-t-il ses promesses ? Avengers 2 peut-il encore nous surprendre ? Europe 1 a posé la question à Yannick Vély, rédacteur en chef de parismatch.com, à Pierre Le Goupil, du Journal du geek et à Phalène de La Valette, journaliste au Point.fr.



# ImpressionGénérale

Yannick Vély est sorti de la salle "plutôt déçu", avoue-t-il. Avengers 2 est "une redite du premier volet" selon le rédacteur en chef de parismatch.com. Le film, plus centré sur les personnages que sur le scénario, est "assez mal raconté". Sans parler du méchant, un personnage qui lui a paru "un peu faible."

Pour Pierre Le Goupil, le film est "plutôt réussi globalement", malgré "quelques faiblesses d'écriture et de rythme". Joss Whedon, le réalisateur, arrive tout de même à redonner les sensations du premier Avengers, à savoir "beaucoup d'action et beaucoup d'humour" et "à réunir un casting exceptionnel pour un film de super-héros ultime", détaille le journaliste du Journal du geek. Avengers : L'ère d'Ultron, pour lui, "remplit son contrat" en offrant un "excellent divertissement".

La réussite, pour Phalène de La Valette, tient à l'ampleur du projet. "Intrigue, acteurs, humour, effets spéciaux, tout défile à un rythme défiant la raison" selon la journaliste du Point, qui évoque encore un "feu d'artifice de bastons". Pour elle, Avengers 2 est, tout simplement, "un avion supersonique". Comprendre : un blockbuster au top de sa puissance.

Découvrez un autre extrait du film : 



# LesNouveautés 

Yannick Vély souligne "plusieurs nouveautés" dans le film.  La principale : le spectateur découvre trois nouveaux personnages, ennemis puis alliés : Quicksilver, la Sorcière rouge et Vision. "Mais ces personnages, dont le destin est plus ou moins lié à l'histoire, ont pourtant du mal à s'intégrer", assure le journaliste. Ce qui fonctionne mieux, selon lui : les relations entre Hulk et la veuve noire, ainsi qu'entre et Captain America et Iron Man.

"L'univers Marvel est déjà bien installé", explique, pour sa part, Pierre Le Goupil, du Journal du Geek. Le premier Avengers consistait en une sorte de prologue où l'on intégrait les personnages de l'écurie Marvel ainsi qu'un nouvel univers. Dans le second, le spectateur est immédiatement plongé "dans le vif du sujet". De nouveaux personnages viennent se greffer au casting ainsi que d'autres petits personnages qui viennent en clin d'œil et qu'on ne citera pas pour ne pas spoiler."

"Avengers était le film de l'équilibre", souligne, quant à elle, Phalène de La Valette, qui voit en Avengers 2 le film "de l'hubris". "Les ingrédients soigneusement dosés par Josh Whedon pour créer l'alchimie du premier volet sont ici exploités jusqu'à l'explosion", détaille la journaliste du Point.

On assiste dans cet extrait dévoilé par Marvel à la rencontre entre Hawkeye (incarné par Jeremy Renner) et Quicksilver (joué par Aaron Taylor-Johnson) : 

 # TooMuch ?

La réunion des super héros, la 3D, l'hyper-blockbuster… Le style "Marvel" ne s'épuise-t-il pas un peu ? Comme le public, pour l'instant, répond toujours présent, difficile de tirer cette conclusion, selon Yannick Vély, qui met pourtant en garde contre le risque d'épuisement (assez rapide) de la formule. "Depuis que les super-héros se sont réunis, les histoires individuelles sont moins intéressantes. A titre de comparaison,  Les gardiens de la galaxie avaient nettement plus de fraîcheur. Le film se déroulait dans l'espace, avec de nouveaux personnages…", précise-t-il. Enfin, le film, résolument adressé au grand public, est "consensuel", avoue Yannick Vély, qui donne quelques exemples : "Il faut sauver les civils et le film évite le sang."  

Pour Pierre Le Goupil, on pourrait penser que l'univers Marvel (Avengers est le 11e Marvel) s'épuise un peu, mais force est de constater que "la recette prend toujours". On pourrait aussi accuser Marvel de ne plus innover avec ce second volet, "mais le dernier Daredevil (une série produite par Netflix et Marvel) qui a eu le mérite d'innover, prouve que le studio, en dehors d'Avengers 2, a encore des idées et des choses à nous raconter."  

Pour Phalène de La Valette, il va sans dire que "la méthode" Marvel est "éprouvée". Malgré tout, "la recette n'en reste pas moins efficace". Le film "porte ses faiblesses en étendard et assume fièrement de n'être rien d'autre qu'un pur divertissement". Et ça marche.

# FuturCarton ?

Avengers, sorti en 2012, avait fait un carton. Le deuxième volet prendra-t-il le même chemin ? Côté grand spectacle, le film tient ses promesses. "On en prend plein la vue", résume Yannick Vély. Le film a d'ailleurs coûté quelque 250 millions de dollars, soit 233 millions d'euros. Un bémol tout de même, "les scènes d'action sont tellement énormes qu'on peine dans les moments intermédiaires", fait remarquer Yannick Vély, qui n'hésite pas à établir la comparaison : "Aux Etats-Unis, on compare ça avec le 'destruction-porn', lorsqu’il ne se passe rien entre deux séquences torrides."

Pierre Le Goupil est également de cet avis. Le second volet devrait "facilement prendre le même chemin que le premier". Marvel prévoit déjà 800 millions de dollars de recettes pour ce deuxième volet, qui devrait facilement dépasser le milliard, tout comme le premier Avengers. Pour lui d'ailleurs, Avengers : L'ère d'Ultron est "le film de super-héros à voir cette année".

>> A LIRE AUSSI - Avengers plus fort que Harry Potter

>> A LIRE AUSSI - USA: Avengers toujours en tête du box-office

>> A LIRE AUSSI - Box-office : Men in Black détrône Avengers

>> EXPO - Pourquoi les super-héros Marvel séduisent toujours