Ashton Kutcher sous les traits d’un génie dans JOBS

  • A
  • A
Ashton Kutcher sous les traits d’un génie dans JOBS
Partagez sur :

Le biopic très attendu de Joshua Michael Stern, JOBS, retrace le parcours du fondateur d'Apple de 1971 à 2000. 

Le film devait d’abord s’appeler Jobs : Get Inspired mais le titre faisait résolument slogan publicitaire. Celui qui a été retenu est plus sobre, JOBS.

Le réalisateur Joshua Michael Stern s’attaque à la naissance d’Apple et raconte par le menu les épisodes importants de la vie de l’entrepreneur de génie Steve Jobs du début de sa carrière en 1971 jusqu’aux années 2000.  Sa rencontre avec Woz (Steve Wozniak) qui deviendra le cofondateur de la société Apple Computer, la création de la firme à la pomme, la conception du premier Macintosh, l’ascension, puis l’éviction et enfin le retour en grâce avec l'iMac...

Découvrez la bande-annonce de JOBS :



La bande-annonce de Jobs, le biopic, en VF...par Europe1fr

Ashton Kutcher dans la peau de Jobs

Si le vrai Steve Wozniak a dénoncé quelques inexactitudes dans les faits relatés, Ashton Kutcher n’a pas lésiné sur les moyens pour reproduire l’impression dégagée par le personnage. Walter Isaacson, auteur d’une biographie de Jobs, le dit fascinant "par sa passion et son intensité". C’est exactement ainsi qu’on le perçoit à l’écran. Perfectionniste à l’extrême, obsessionnel, incroyablement ambitieux et talentueux…

An original Apple computer (Wozniak)

Pour se glisser dans la peau de Steve Jobs, l'acteur a suivi le même régime alimentaire "fruitarien" que lui (uniquement à base de fruits, de noix et de graines), ce qui lui a valu un bref séjour à l’hôpital juste avant le tournage. Et le résultat est à la hauteur. Sa ressemblance avec le vrai Steve Jobs est frappante, grâce à la coupe de cheveux et même à la démarche ! 

Regardez ces deux clichés : l’un montre le vrai Steve Jobs dans les années 70, l’autre est issu du film et montre Ashton Kutcher, cheveux longs et barbu. 

JOBSPHOTOOK

JOBS, une success story grand public

Le film ne s’adresse pas aux aficionados, mais fondamentalement au grand public. Passée une première partie captivante sur la genèse d’Apple, le réalisateur ne fait pas l’impasse sur les difficultés rencontrées par Steve Jobs. Le chemin vers la reconnaissance s’avère semé d’embûches, de trahisons, et finalement marqué par une certaine solitude. Joshua Michael Stern ne fait pas non plus du génie un personnage lisse. On le découvre colérique, égoïste et ambitieux. 

le vrai Jobs en 2008

© MAXPPP

Ce qui reste, c’est bien sûr l’extraordinaire ascension d’un homme, redoutable businessman et visionnaire de génie qui réussit à faire sa place exactement là où était sa passion : au carrefour entre la technologie et l’humain. 

Jobs, de Joshua Michael Stern avec Ashton Kutcher, Dermot Mulroney, James Woods, sortie le 21 août, avec Europe 1.