Alain Resnais : "le cinéma est orphelin"

  • A
  • A
Alain Resnais : "le cinéma est orphelin"
Alain Resnais aux côtés de Sabine Azéma, son épouse et sa muse, et Pierre Arditi, l'un de ses acteurs fétiches.@ REUTERS
Partagez sur :

HOMMAGES – Pierre Arditi, André Dussolier et de nombreuses personnalités ont salué le géant du cinéma mort samedi.

L'INFO. Depuis l’annonce, dimanche en fin de matinée, de la disparition du cinéaste Alain Resnais à l’âge de 91 ans, les hommages se multiplient : ceux du monde du cinéma et de sa "famille" d'acteurs, bien sûr, et au-delà. 

"Comment vivre sans lui?" "Je ne sais pas comment vivre sans Alain Resnais, je n’ai pas le mode d’emploi", a dit Pierre Arditi, la voix pleine d’émotion, dimanche midi sur Europe1.

Incapable de parler du cinéaste au passé, l’acteur a confié : "il est mon père de cinéma, il est mon ami, il est mon frère, mon compagnon de jeu. J’ai eu cette chance".



Pierre Arditi : "comment vivre sans Alain...par Europe1fr

"Un homme curieux de tout". André Dussolier, l'un des autres acteurs fétiches du cinéaste, a décrit sur Europe1 "un homme curieux de tout". "A chaque fois qu’il faisait un film, c’était un premier film", a t-il raconté. Mathieu Amalric, très ému, a, lui aussi sur Europe1, salué un cinéaste "qui n’était pas du tout l’homme sérieux que les gens imaginaient qu’il était". "Je n'en revenais pas d'être dans cette troupe !", a t-il aussi raconté.



"Tous orphelins". "On se souviendra que l’on vivait à l’époque où sortaient les films d’Alain Resnais", a estimé sur Europe1 le délégué général du Festival de Cannes, Thierry Frémaux.

"C’est quelqu’un qui a eu tellement d’époques artistiques et à chaque fois il a renouvelé le cinéma dans lequel il travaillait. Cela fait de lui un géant du cinéma", a-t-il encore dit en soulignant aussi sa gentillesse et sa courtoisie.

"Nous sommes orphelins : le cinéma français, le cinéma tout court", a indiqué sur Twitter le président du Festival de Cannes, Gilles Jacob.   





Les politiques aussi. De nombreuses personnalités politiques ont rendu hommage dimanche au cinéaste. A commencer par François Hollande.

Dans un communiqué, le président a salué un réalisateur "qui a sans cesse brisé les codes, les règles, les modes, tout en rencontrant un large public".





sur le même sujet, sujet,

Alain Resnais, sa carrière en cinq chefs d'oeuvre