La Justice face aux tueurs en série

  • A
  • A
La Justice face aux tueurs en série
@ MAXPPP
Partagez sur :

Comment mieux appréhender les serial-killers ? Quelles techniques utiliser ?

En compagnie du criminologue Stéphane Bourgoin et de l’avocat Gérard Chemla, Café crimes revient sur les conclusions d’un colloque organisé jeudi au Palais-Bourbon sur le thème "La Justice face aux tueurs en séries : quels enseignements à tirer du procès Fourniret". Comment a été arrêté le serial-killer ? De quelles façons les investigations ont-elles été conduites ?

Un témoignage décisif

L’histoire de Michel Fourniret est édifiante. L’homme a été arrêté grâce au témoignage d’une jeune Belge de 13 ans, Marie-Ascencion, qui a échappé aux griffes du serial-killer, le 26 juin 2003. Lors de l'enquête, les policiers belges apprennent par la police française les antécédents de Fourniret. Ils relancent alors les enquêtes sur les disparitions récentes d'enfants en Belgique.

Des analyses ADN

Il faudra attendre des analyses ADN, réalisées en France en juin 2004, qui révèlent que le cheveu trouvé dans la camionnette de Michel Fourniret est celui d’une jeune fille disparue, Mananya Thumpong, et les aveux de Monique Olivier, pour confondre l’ogre des Ardennes.

Michel Fourniret, 67 ans, et Monique Olivier, 60 ans, ont été condamnés en mai 2008 à perpétuité pour sept meurtres de jeunes filles entre 1987 et 2001, avec des mesures de sûreté rendant impossible toute libération anticipée.