Douch, un procès pour l’Histoire

  • A
  • A
Douch, un procès pour l’Histoire
@ REUTERS
Partagez sur :

Jacques Pradel s’intéresse jeudi au procès d’un des leaders du régime des Khmers rouges.

A 67 ans, Kaing Guek Eav, alias "Douch", a des allures de vieil homme fatigué. Mais à la fin des années 1970, il était le chef redouté de la prison de Phnom Penh, un des leaders du régime des Khmers rouges. Depuis février 2009, il est jugé par un tribunal parrainé par les Nations unies pour crimes de guerre et crimes contre l'humanité.

Jacques Pradel reviendra sur ce procès historique en compagnie notamment de Me Pierre Olivier Sur, avocat de certaines victimes, et de Fabienne Le Moal, journaliste à Europe 1.

"Douch" était à la tête du "S 21", un camp de la mort où 16.000 "ennemis du régime" ont été torturés et exécutés. Au total, quelque deux millions de Cambodgiens, soit un quart de la population cambodgienne, sont morts sous le régime des Khmers rouges.

40 ans après, les plaies ne sont pas cicatrisées :

En novembre dernier, une peine de 40 ans de prison avait été requise contre "Douch".

Insuffisant pour les familles de victime :

Le verdict du procès "Douch" devrait être rendu le 26 juillet prochain.