Bobby Shmurda, étoile montante du hip hop US, risque 25 ans de prison

  • A
  • A
Bobby Shmurda, étoile montante du hip hop US, risque 25 ans de prison
@ Capture YouTube
Partagez sur :

HOT NIGGA - Il est l'auteur du plus gros carton hip hop de l'année. Soupçonné d'appartenir à un gang, le New-yorkais de 20 ans a été arrêté mercredi à Manhattan.

Il le scandait dans le morceau qui l'a popularisé : "je vais faire de l'argent jusqu'à ma chute". Bobby Shmurda, étoile montante du hip-hop américain, a été inculpé jeudi par la justice de son pays pour actes de violence et infractions liées à la drogue. Il risque jusqu'à 25 ans de prison. Le jeune rappeur new-yorkais de 20 ans a été propulsé sur le devant de la scène en mars dernier, avec la sortie de son titre aux paroles explicites, "Hot Nigga".

Le clip de ce morceau était devenu viral notamment grâce aux pas de danse du rappeur et de ses partenaires, depuis repris par de nombreuses pop-stars US.

Le GS 9, gang de Flatbush, à Brooklyn.  Bobby Shmurda, de son vrai nom Ackquille Pollard, a été arrêté mercredi dans un  studio d'enregistrement, le Quad, situé à proximité de Times Square, au cœur de New York. Il est accusé d'appartenir à un gang appelé G Stone Crips ou GS 9 qui a été impliqué dans des fusillades contre d'autres bandes rivales dans leur quartier new-yorkais de Flatbush, à Brooklyn.

19.12-gs

© Capture YouTube


21 armes à feu saisies dont deux dans sa voiture. Sept autres individus ont également été arrêtés à d'autres endroits, selon les procureurs, qui ont précisé que la police avait saisi 21 armes à feu, dont deux dans la voiture du rappeur. Bobby Shmurda, a officiellement été inculpé jeudi lors d'une audience au cours de laquelle il a plaidé non coupable. Son avocat a qualifié les accusations de "ridicules".



"Ces individus violents vont désormais faire face à leurs responsabilités pour leur décision d'appartenir à un gang qui a apporté un niveau de violence inquiétant dans les rues de Brooklyn et au-delà des limites de notre ville", a commenté le chef de la police de New York, Bill Bratton, dans un communiqué. La caution totale pour la libération de l'ensemble des huit suspects a été fixée à 2 millions de dollars.

"Je vends du crack depuis le CM2". La carrière de Bobby Schmurda a décollé en mars avec le morceau "Hot Nigga", qui s'est hissé jusqu'à la sixième place du Billboard, le top 100 hebdomadaire des singles les plus populaires aux Etats-Unis. Dans ce titre explicite, le rappeur revendique son appartenance aux GS 9 ainsi qu'un mode de vie fait de trafic de drogue, flingues et rixes, comme l'expose le magazine spécialisé Yard , qui s'est attaché à une analyse du morceau.

19.12-shmurda.2.1280

© Capture YouTube


"Je vends du crack depuis le CM2 (5th grade), Jaja m’a appris comment écouler la drogue et gérer ses stocks", lâche ainsi le jeune new-yorkais. Plus loin, il laisse libre court à sa fascination pour les armes à feu tout en glorifiant son gang. "On porte tous des 9mm dans mon quartier.  Essaye de nous voler et tu te feras tirer dessus. On va leur tirer dessus avec des M16. GS c’est pour mon équipe qui porte des flingues". Le rappeur y évoque également un homicide : "dis à mes négros que Shmurda fait tout en équipe,  Mitch a buté quelqu’un il y a environ une semaine".

Des paroles qui font échos aux charges de la justice. Autant de "punchlines" qui prennent un tout autre sens à la lumière des charges qui pèsent contre le rappeur.



L'acte d'accusation avance que Shmurda était présent lorsque l'un de ses partenaires de gang a tué un rival en février 2013 dans une boutique de Brooklyn. Il est également accusé de conspiration en vue de commettre un meurtre et de possession de crack. Les procureurs soupçonnent d'autre part le gang de faire du trafic de drogues.

L'inventeur d'une danse devenue virale. Ce morceau aux "explicit lyrics" ne l'a pourtant pas empêché de connaitre un véritable succès populaire. Le clip est devenu viral sur grâce à la "Shmoney dance" qui l'accompagnait et où les coudes virevoltent dans tous les sens.

Une chorégraphie qui a rapidement fait des émules chez d'autres rappeurs plus établis et repris notamment par Rihanna sur son compte Instagram. 

 

Puis par des artistes pop à l'image bien plus lisse, tels Taylor Swift et même... Justin Bieber.