La baronne meurt à cinq heures : le verdict du jury

  • A
  • A
La baronne meurt à cinq heures : le verdict du jury
Partagez sur :

Ils ont aimé, ils n'ont pas aimé. Les commentaires du jury de mars de la bibliothèque Europe 1.

La baronne meurt à cinq heures, de Frédéric Lenormand (Editions JC Lattès)

ILS ONT AIME

"J’ai adoré ce livre !! Un roman historique et humoristique avec une intrigue palpitante. Je ne connaissais pas cet auteur mais j’ai trouvé son style tellement agréable que je lirai les prochains tomes des aventures de Voltaire. COUP DE CŒUR !!!!

Philippe, Hendaye

"La baronne de Voltaire, sa protectrice est assassinée. Voltaire est suspecté, il commence alors une enquête plus que passionnante pour se disculper. Lui et ses "collègues" enquêteurs devront résoudre l’affaire tout en se protégeant des attaques incessantes…
Ce roman est très surprenant. En effet, il traite d’un sujet historique sous forme de polar en y ajoutant des pointes d’humour. Pour ceux qui n’aiment pas les romans historiques, sachez que celui-ci dénote dans sa catégorie !"

Aïsha, Grenoble

"Un personnage historique de la littérature classique, Voltaire, dans un rôle improbable celui d'enquêteur à la recherche du meurtrier de sa protectrice. L'auteur livre une oeuvre dans un style à la fois limpide et humoristique qui permet un certain attachement aux personnages principaux.
C'est un très bon roman historique et policier."

Julie, Lyon

"Dans ce livre, l’auteur nous entraîne avec bonheur dans une enquête au cœur du 18ème siècle où Voltaire est tour à tour le guide et le sujet central d’un roman écrit avec talent et vivacité, le tout ponctué de traits sarcastiques au milieu d’une galerie de personnages loufoques et ridicules, dont la plupart semblent avoir pour trait commun sinon leur haine, du moins leur agacement du personnage Voltaire.
Dans ce livre, on moque gentiment la police, les comportements un tantinet grotesques d’une aristocratie en fin de course, on ironise sur une religion catholique paresseuse qui cumule les errements et les abus…
Au milieu d’un tel théâtre, Voltaire se démène après l’assassinat de la Baronne chez qui il vivait, transpercé des regards accusateurs de toutes celles qui lorgnent désormais l’héritage.
L’écriture est alerte, très riche et on se laisse entraîner avec bonheur par ce récit qui n’a aucune peine à nous plonger pleinement au cœur de l’action. Le sujet et la construction de l’histoire ne manquent pas d’originalité et de saveur et je retiens avant toute chose le haut niveau d’écriture de l’auteur."

Raphaël, Molay (Jura)

ILS SONT PARTAGES

"J'aime les polars historiques, l'enquête ici basique et un peu en retrait par rapport aux personnages. On comprend très vite pourquoi la baronne a été tuée, il va de soi qu'il s'agit d'une histoire d'argent. Plutôt l'impression, vraiment, que les personnages tiennent une place importante par rapport à l'enquête, cela m'a déçu.
On trouve un personnage très humoristique par son caractère et ses répliques. Voltaire mange à tout les râteliers, se fait héberger, il est très excentrique et un peu loufoque aussi. A cette période en plus, il fait la promotion de sa pièce Eriphyle, et lorsqu'il parle de son Eriphyle, on le plaint en pensant qu'il s'agit là d'une maladie. Il n'a de cesse, aussi, d'écrire ses Lettres philosophiques, il ne rate pas une occasion non plus d'en lire les premiers extraits même si son auditoire ne semble pas très attiré. Un personnage rendu, là, très drôle, imbu de sa personne également, il se croit supérieur je dirais même, et j'ai beaucoup aimé. Les personnages qui l’entourent sont également bien savoureux. La marquise Emilie du Châtelet, jeune femme charmante, délaissée par son mari parti sur les champs de bataille. Elle saura, dans cette enquête, être perspicace. Quant à l'abbé Linant, qui aidera Voltaire pendant l'enquête, il est lui aussi comique par sa maladresse.

Le style de l'auteur est agréable, on sent qu'il a étudié cette époque, que c'est son domaine de prédilection. Le langage qu'il utilise est très adéquat à l'époque. Et cela, j'ai beaucoup apprécié. L'enquête en elle-même est simple et traditionnelle mais bien construite. En somme, je me suis bien amusé avec ce polar historique aux pointes humoristiques, j'ai aimé les différents personnages. L'enquête en elle-même n'est pas très originale, mais on est gâté avec les personnages donc ça fait la balance. A noter aussi que les personnages utilisés sont donc réels, une page au début du livre nous en apprend un peu sur chacun. Et la fin du livre nous réserve un aperçu sur les grandes dates de la vie de Voltaire.

Mickaël, Clamart

ILS N'ONT PAS AIME...DU TOUT

"Je n'ai pas encore fini de lire mais je peux d'ores et déjà dire que l'histoire ne passionne pas, on ne rentre pas dedans.
Et en plus l'écriture n'a aucune saveur. A ce stade là, je préfère un bon Hercule Poirot. Mais je vais le finir. Sans intérêt."

Sandrine, Cestas Gazinet (Gironde)

Désolé pour ce livre, mais j’ai horreur des romans historiques.

Franck, Langueux (Côtes-d'Armor)