Bac philo 2014 : cinq conseils pour une bonne copie

  • A
  • A
Bac philo 2014 : cinq conseils pour une bonne copie
@ MAXPPP
Partagez sur :

ERRARE HUMANUM EST - Platon, Descartes, etc. : de grands noms à utiliser judicieusement pour sortir avec les lauriers de la première épreuve du bac.

Derniers jours avant le grand saut. Le bac, édition 2014, commence lundi. Les élèves des filières générales vont devoir s’attaquer à l’épreuve tant redoutée de la philosophie. Dissertation ou explication de texte, beaucoup craignent que leur prose ne soit passée à la moulinette de la subjectivité des correcteurs. "Les études montrent que les notes de philo ne varient pas plus d’un professeur à l’autre que dans les autres matières", coupe court Sylvain Bosselet, professeur agrégé de philosophie et docteur en psychologie auteur de "SOS bac philo", chez Bréal, interrogé par Europe 1. Et pour rassurer ceux qui doutent encore, voici cinq conseils pour commencer le bac sous les meilleurs hospices.

>>> Retrouvez toute l'actu du bac 2014 en cliquant ici

Poser les problèmes tu feras

Cette notion est l’une des plus importantes pour tout élève qui se lance dans la dissertation. "Il faut atteindre la vérité", explique Sylvain Bosselet. Et pour cela, il faut poser la problématique. C'est-à-dire poser les questions auxquelles il faut répondre pour pouvoir ensuite répondre au sujet. Cela permet d’avoir un fil conducteur lors de la rédaction. Et comme les épreuves de philosophie sont souvent construites sur deux informations qui se contredisent, il faut mettre en évidence les deux principes dont la réponse ne peut pas être simplement oui ou non.

Montrer que tu as suivi les cours tu prouveras

Les professeurs de philosophie n’apprécient pas ceux qui ont baillé aux corneilles toutes l’année. "Il faut montrer qu’on a bossé, qu’on a de la culture", prévient Sylvain Bosselet. Et le meilleur moyen de le prouver est de placer quelques citations, avec auteur et ouvrage, dans sa rédaction. "Il y a 57 auteurs au programme, si un élève ne peut pas tout retenir, il doit au moins en connaître une ou deux par thématique et en placer trois ou quatre dans sa copie", confie le professeur. Il est toujours temps de travailler ses fiches avant l’épreuve.

Utiliser les bons mots tu préféreras

"Les élèves confondent parfois le sens des mots", s’inquiète Sylvain Bosselet. Or, "désir et besoin", "vérité et réalité", "philosophie et sagesse", ont des définitions bien différentes. "Le premier manque de savoir, cherche la vérité, l’autre sait et possède la vérité", explique-t-i à propos de ce dernier exemple. Et si les mots ne sont pas utilisés à bon escient, c’est tout le raisonnement qui devient bancal.

28.06.Bandeau.bac.education.concours.e1default.460.120

Coller au sujet tu t’assureras

Le pire ennemi de l’épreuve : le hors-sujet. "La dissertation c’est deux thèmes, deux notions, qu’il ne faut pas démembrer", prévient Sylvain Bosselet. Typiquement, lors d’un sujet traitant du "devoir et de la liberté", il ne faut pas faire une partie sur chaque notion. "Autre danger pour les élèves : poser une autre question que celle demandée", rappelle le professeur. Et si la question n’est pas la bonne, c’est la problématique qui devient fausse (retour à la première case).

Paraphraser tu t’interdiras

L’explication de texte n’est pas moins noble que la dissertation. Toutefois, attention aux écueils que sont la paraphrase et le "hors-texte". "Il ne faut pas écrire ce que l’auteur dit dans sa copie, mais ce qu’il fait", explique Sylvain Bosselet. Autrement dit, l’auteur "démontre", il "critique", etc. Autre astuces pour ceux qui tremblent toujours, "il faut définir les mots importants et à chaque cas général donné par l’auteur, donner un exemple".

Vous voilà parés.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460-1_scalewidth_460

ANGOISSE - Grève à la SNCF, comment se rendre à ses épreuves

REACTION - Hamon adapte le baccalauréat à la grève de la SNCF

L’AVIS DE – Le bac est plus facile qu'avant, mais..."

PETITS GENIES - Le bac S est-il toujours une filière d'excellence ?