Tourner la page d’une année noire

  • A
  • A
Tourner la page d’une année noire
Partagez sur :

Le salon de Détroit inaugure une année 2010 que les constructeurs espèrent meilleure que 2009.

Le salon de l'automobile de Detroit, qui s'est ouvert lundi, conclut la pire année pour le secteur depuis près de trente ans. L'an dernier, les américains General Motors (GM) et Chrysler ont dû se placer en redressement judiciaire pour éviter la faillite, ce dernier a même dû s’associer à l’italien Fiat pour survivre.

"Il ne fait aucun doute que l'an dernier (l'industrie américaine) a en quelque sorte touché le fond", a constaté Bob Lutz, vice-président de General Motors (GM). "Personne ne veut repenser à l'année qui s'est terminée, alors regardons vers l'année qui vient", a déclaré Tony Swan, l'un des organisateurs du salon, avant de remettre les prix de voitures et camions de l'année, tous deux remis au constructeur américain Ford pour sa Ford Fusion Hybrid et son camion Ford Transit Connect.

Les ventes de voitures sur le marché américain ont chuté de 20% en 2009, avec 10,6 millions de véhicules vendus. Les analystes du secteur espèrent vendre entre 11 et 12,5 millions de véhicules en 2010, mais la prudence s’impose : signe de la morosité ambiante, certains grands noms n'exposent pas à Detroit, comme le japonais Nissan, ou ont réduit leur présence, comme Chrysler.

Ce salon de Detroit marque également l’avènement de la Chine. Elle est devenue le premier marché automobile mondial, avec des chiffres de vente en hausse de 52.9% en 2009 : "La Chine a remplacé les Etats-Unis pour devenir pour la première fois le plus grand marché automobile du monde", annonce l'Association chinoise des constructeurs automobiles (CAAM). Avec 10,3 millions d'automobiles vendus en 2009, la Chine est le nouvel eldorado du secteur, tournant la page d’un siècle dominé par le marché américain. Sur le seul mois de décembre, les ventes ont augmenté de 88,7 % par rapport à l'an dernier, à 1,1 million de véhicules.

Volkswagen a également profité du Salon de Détroit pour afficher ses nouvelles ambitions : devenir le premier constructeur mondial. Déjà leader sur la marché européen, le constructeur allemand a annoncé lundi un nouveau record de ventes en 2009, avec 6,29 millions de véhicules écoulés dans le monde, soit une hausse de 1,1% comparé à l'année précédente. Pour l’année 2010, Volkswagen mise sur de nouveaux modèles pour tripler ses ventes aux USA, notamment avec une berline moyenne qui sera produite en 2011 dans sa nouvelle usine américaine.

"En dépit des garanties et des aides directes offertes par plusieurs gouvernements à leur industrie automobile en 2009, des problèmes structurels demeurent", analyse l'agence de notation américaine Standard and Poor's. "Les mesures incitatives des gouvernements pour doper les ventes de voitures ont permis d'éviter une crise profonde du secteur à court terme. Mais ces plans ont entravé une nécessaire rationalisation et réduction des surcapacités", estime Robert Schulz, l'un des spécialistes du secteur chez Standard and Poor's.