Retour vers le futur automobile

  • A
  • A
Retour vers le futur automobile
@ REUTERS/MAXPPP
Partagez sur :

Les constructeurs automobiles succombent au néo-retro et relancent de vieux modèles.

La tendance néo-retro a envahi le secteur automobile au tournant de l’an 2000. Dès lors, de vieilles légendes automobiles sont réapparues sur les routes, mais dans de nouveaux habits. Les motorisations GTi, que Peugeot relance avec la 308 GTi, s’inscrit dans cette tendance.

Une tradition américaine

Les Etats-Unis ont peut-être une courte histoire mais ils ont de la mémoire. Les grands constructeurs n’ont jamais abandonné la production des modèles à succès. Chevrolet en est ainsi à la cinquième génération du modèle Camaro, tandis que Chrysler continue de relifter le Dodge Challenger.

10.06.Ford.Mustang.Mix.Reuters.630.420

© REUTERS

Ford a de son côté maintenu le modèle Mustang depuis sa création, même s’il a perdu de sa superbe dans les années 80. La dernière version, lancée en 2005, renoue avec son illustre aînée, la première génération de Mustang à la calandre racée et agressive.

L’Europe ressort ses légendes

Volkswagen a lancé le bal en 1998, en relançant la mythique Coccinelle, écoulée à plus de 21 millions d’exemplaires au XXe siècle. Pari réussi, la New Beetle a connu un second souffle, malgré un prix exagéré.

10.06.Volkswagen.Beetle.Reuters.630.250

© REUTERS

Inspiré de ce succès, BMW relance la Mini Cooper en 2002, puis Fiat décide de faire revivre la Fiat 500. A chaque fois c’est une réussite, si bien que chaque constructeur a alors commencé à se pencher sur le sujet.

Alpha Roméo a ainsi conçu une nouvelle Gulietta et Mercedes a également ressorti la SLS, qui n’est rien d’autre qu’une 300 SL modernisée, mais toujours avec ses portes en papillon.

Le nom sans le style

Si de nombreux constructeurs ont décidé de relifter plusieurs de leurs vieilles gloires, d’autres se contentent de n’en reprendre que le nom, sans aucune filiation stylistique. C’est notamment le cas de Citroën, qui a commercialisé début 2010 la DS 3, un modèle… compact qui n’a plus rien à voir avec sa glorieuse aînée, la fameuse DS.

10.06.Citroen.DS.mix.630.250

© REUTERS/MAXPPP

Mais le nom est suffisamment connu et évocateur pour être réutilisé : ce "branding", le travail de marque, suffit alors à faire connaître un nouveau modèle sans inventer de nouveau nom. Renault a fait de même en ressortant le label Gordini pour la dernière version ed la Twingo sport.

Peugeot est à mi-chemin entre la mode neo-rétro et la seule réutilisation de la marque. Les modèles GTi, ce sont avant tout des motorisations spécifiques et la nouvelle 308 est bien dotée d’un moteur de 200 chevaux conçu avec BMW. Mais la dernière Peugeot s’est bien embourgeoisée, elle est plus lourde et moins joueuse que la 205 GTi. Ce n’est donc plus vraiment la même voiture, mais l’essentiel demeure : le sigle GTi qui fait tant rêver.

REAGISSEZ Ressortir des anciens modèles légendaires est-il toujours un gage de réussite ?