Peugeot Citroën réduit la voilure

  • A
  • A
Peugeot Citroën réduit la voilure
@ REUTERS
Partagez sur :

Face à la chute des ventes, PSA a prévu de supprimer l’équipe de nuit dans l’usine d’Aulnay.

La prime à la casse en voie de disparition, les ventes de voitures ont commencé à chuter. Face à ce recul du marché français, le groupe PSA Peugeot Citroën va supprimer à partir du mois d'octobre l'équipe de nuit du site d'Aulnay-sous-Bois, en Seine-Saint-Denis.

La direction met en avant une prévision globale de baisse des ventes de l'ordre de 9% sur l'année 2010 pour justifier sa décision qui implique la fin des contrats de quelque 600 intérimaires et une mobilité interne pour 300 contrats à durée indéterminée. La décision finale sera prise lors d'un comité d'établissement le 30 juin.

Pour les salariés travaillant de nuit, cette annonce signifie la perte des 300 euros de prime lié au travail de nuit. Un supplément plus que nécessaire pour beaucoup, malgré les horaires décalés.

"C’est pas pour le plaisir (…) mais pour toucher 300 à 400 euros de prime", témoigne Rodolphe, un employé de 52 ans :

La CGT dénonce "une provocation"

Cette annonce aux élus du personnel a provoqué mardi des débrayages d'une à deux heures d'environ de équipes de nuit et du matin, a indiqué Jean-Pierre Mercier, délégué CGT.

"Cette décision de supprimer l'équipe de nuit est une provocation, motivée par le seul soucis de rentabilité, car la C3 marche bien et nous avons moins d'un jour de stock sur le site", a dénoncé le délégué syndical.

"Même au plus fort de la crise, le site d'Aulnay a gardé son équipe de nuit et n'a pas eu recours à du chômage partiel", a-t-il poursuivi, avant d’indiquer que la CGT va discuter d'actions collectives pour contester cette décision "alors que les cadences n'ont jamais été aussi fortes".