Mondial de l’auto, le bilan

  • A
  • A
Mondial de l’auto, le bilan
@ EUROPE 1/ETIENNE GUFFROY
Partagez sur :

Les modèles électriques se multiplient, l’hybride se démocratise, les citadines se portent bien.

L’édition 2010 du Mondial de l’automobile a fermé ses portes le 17 ocotbre. Le salon le plus visité du genre avait pris place Porte de Versailles, à Paris. Pour cette dernière édition, il illustre le virage technologique que les constructeurs sont en train d’opérer : les modèles “verts“ se multiplient, une offre enrichie par les premières voitures électriques commercialisables. Bref, les nouveautés se cachent principalement sous les capots, et non dans les lignes de nouveaux modèles.

Les modèles électriques débarquent

Les constructeurs français Renault, Peugeot, Citroën, les japonais Nissan et Mitsubishi ou encore l'allemand Daimler proposent des voitures électriques, dont plusieurs modèles sont sur le point de sortir.

Preuve de la priorité accordée à l’électrique, Renault présente un concept car de voiture de sport électrique, la Dezir, tout comme Citröen dévoile la Survolt. Ces deux voitures préfigurent l’avenir de la voiture sportive électrique, à moins qu'elle ne choisisse les lignes de l'étrange Citroën Lacoste .

La marque au losange a fait de la voiture électrique un pilier de sa stratégie et table sur un marché de 10% pour l'électrique à l'horizon 2020. La berline Fluence ZE et l'utilitaire Kangoo Express sont déjà prêt à être commercialisées. La Zoé, futur cœur de cette gamme en 2012, y est dévoilée dans une version "à 90%" conforme à ce que seront les modèles de série. Nissan semble s'être fixé le même objectif avec la Townpod. Même optimisme chez PSA, qui présente deux petites citadines électriques, la Citroën C-Zero et la Peugeot Ion.

La technologie hybride est mûre

Les hybrides ne sont pas en reste, que ce soit en motorisation essence-électricité chez Toyota ou Honda ou diesel-électricité chez PSA. La Prius de Toyota, qui conserve une longueur d’avance, n’est donc plus seule sur ce créneau porteur. Lexus reste également une valeur sure et présente la CT200h, une hybride aux dimensions proche de l’Audi A1 ou de l’Alfa Roméo Giulietta.

Honda dévoile la Jazz hybride, nouveau modèle de sa gamme essence-électricité, tandis que Nissan présente la Leaf, une berline électrique. Le coréen Kia annonce aussi la présence de la Pop, un concept de petite voiture urbaine électrique. Peugeot a de son côté choisi la 3008 pour investir le secteur hybride.

Moins de nouveautés

Si les nouvelles motorisations sont nombreuses, les modèles inédits se font plus rares. Le groupe PSA est le principal pourvoyeur de nouveautés, avec le lancement de la Peugeot 508 et des Citroën C4 et DS4.

Renault met de son côté l’accent sur la grande berline Latitude, dérivée de la SM5 fabriquée en Corée. Côté constructeurs étrangers, on note plusieurs nouveautés incontournables : l’Audi R8GT, la Chevrolet Cruse, le Range Rover Evoque, les Mazda 3 et 5, la Mercedes Classe S, l’Opel Astra Sports-Tourer, la Toyota Verso S, la Volkswagen Passat et la Volvo V60.