Faux départ pour la Renault Alpine

  • A
  • A
Faux départ pour la Renault Alpine
@ REUTERS
Partagez sur :

AUTOMOBILE - Renault s'était associé au Britannique Caterham pour relancer le célèbre bolide. Il le fera finalement seul.

L'info.La Renault Alpine fera bien son retour sur les routes mais devra faire avec un contre-temps : le constructeur français devrait mettre fin à sa collaboration avec le constructeur britannique Caterham, avec lequel il devait relancer le célèbre modèle automobile. Contacté par l'AFP, Renault s'est refusé à tout commentaire, tandis que Caterham n'était pas joignable.

La fin de leur coopération, qui avait démarré en  2012, sera présentée aux représentants des salariés mercredi matin lors d'un comité d'entreprise extraordinaire, selon ces sources. Pour autant, "ça ne change rien au lancement de l'Alpine en 2016 comme prévu", a expliqué à l'AFP une source proche du dossier.



Renault Alpine A110-50 en pistepar leblogauto

Renault fait cavalier seul. Le groupe automobile français reprendra ce projet à son seul compte et produira bien l'Alpine dans son usine de Dieppe, en Seine-Maritime, qui fabrique actuellement la version sportive de la citadine Clio IV, la RS, selon ces sources. La fin de la coentreprise n'aura pas non plus d'impact en terme d'emplois, ont-elles indiqué.

Le site de Dieppe emploie un peu plus de 300 personnes et a produit l'an dernier 5.217 voitures. Il pourrait à l'avenir assembler des voitures électriques pour le groupe industriel Bolloré, qui gère le système de co-partage Autolib'.

A lire aussi

PORTRAIT - C’est quoi "l’ADN de l’Alpine"?

COURSE - La Renault Alpine de retour au Mans