Confortés par Dacia, Renault veut récidiver dans le low cost

  • A
  • A
Confortés par Dacia, Renault veut récidiver dans le low cost
@ REUTERS
Partagez sur :

AUTOMOBILE - La marque au losange va lancer une nouvelle gamme de voitures à très bas coûts. D’abord pour les pays en développement, mais ensuite ?

Si Renault peine à monter en gamme pour rivaliser avec les constructeurs allemands, la marque au losange a mené avec brio la création d’une filiale à bas coûts, Dacia. Alors le constructeur français a décidé de récidiver, cette fois-ci sous sa propre marque : il envisage de lancer quatre véhicules à bas prix dans les pays en développement. Mais pourrait bien voir plus loin.

>> LIRE AUSSI - Voitures électriques : la France est-elle assez bornée ?

Une nouvelle gamme low cost dans les cartons. D’après le journal Les Echos, Renault réfléchit à lancer une nouvelle gamme dont le premier modèle serait commercialisé à l'été 2015 en Inde. A priori, quatre modèles sont à l'étude : deux berlines, un SUV et une voiture sept places.

Dacia-se-lance-dans-le-4x4-low-cost
Ces nouveaux modèles respecteraient la "philosophie Dacia" : se concentrer sur l’essentiel, n’utiliser que des pièces ayant déjà prouvé leur solidité et mutualiser au maximum les coûts. Ces nouveaux modèles utiliseraient donc la nouvelle plateforme commune avec Nissan, CMFA, qui servira de base à l'ensemble des véhicules de moins de quatre mètres des deux constructeurs.

Des voitures d’abord destinées à l’Inde, mais... La marque au losange compte débuter par l’Inde, où un premier modèle serait commercialisé à partir de 3.500 euros l’été prochain, toujours selon Les Echos. Les autres pays émergents seraient ensuite ciblés. Une stratégie similaire à celle du développement de la marque Dacia.

logo renault
Et si on suit cette logique, ces modèles pourraient bien se retrouver, in fine, sur les routes européennes. Car les Logan, Duster et autre Sandero, qui eux non plus n’étaient initialement pas destinés au marché européen, sont devenus l’un des plus beaux succès commerciaux de Renault. La nouvelle gamme pourrait donc suivre cette voie, d’autant que le constructeur automobile dispose désormais d’une nouvelle usine ultra-moderne dans un pays à bas coûts avec son nouveau site de Tanger, au Maroc.

>> LIRE AUSSI - Les succès automobiles français sont-ils "Made in France" ?

La direction devrait décider début 2015 si l’Europe sera elle aussi concernée. Un choix qui peut-être à double tranchant : si Renault peut rééditer le succès de Dacia, il prend aussi le risque de concurrencer cette marque.

>> LIRE AUSSI - Pourra-t-on bientôt acheter des voitures électriques "low-cost" ?