Zone euro : la confiance revient, mais les défis restent nombreux, prévient C. Lagarde

  • A
  • A
Zone euro : la confiance revient, mais les défis restent nombreux, prévient C. Lagarde
Partagez sur :

Les défis restent nombreux, notamment en ce qui concerne le chômage des jeunes, a prévenu la patronne du FMI.

La zone euro se remet de la crise financière et la confiance revient sur les marchés financiers européens. "C'est une bonne nouvelle", mais attention toutefois à ne pas être trop optimiste, a mis en garde vendredi la directrice générale du Fonds monétaire international, Christine Lagarde. "Il y a eu des progrès, mais il reste encore beaucoup à faire", a-t-elle martelé lors d'un discours prononcé devant la Fondation Robert Schuman. Prendre soin de la jeune génération La patronne du FMI a notamment mis en garde contre un taux de chômage qui demeure très élevé, en particulier chez les jeunes. Or dans un monde globalisé, où les entreprises sont à la recherche de main d'oeuvre qualifiée, l'Europe ne peut pas se permettre de "gâcher" le savoir-faire de ses jeunes et de les laisser partir. "Permettez-moi de le dire très clairement: l'Europe dépend de cette génération de travailleurs, pour maintenir son rang dans une économie mondiale de plus en plus concurrentielle, mais aussi pour porter le fardeau des baby-boomers qui partent à la retraite", a-t-elle martelé. Politique monétaire accommodante Une fois encore, elle a recommandé à la BCE de conserver une politique monétaire accommodante afin d'agir contre l'inflation trop basse en zone euro. D'après les données Eurostat publiées jeudi, le taux annuel est ressorti à +0,5% contre +1,6% un an plus tôt. Ce niveau se situe bien en dessous des objectifs de la Commission, soit légèrement en deçà de 2%. Un éventail de mesures a déjà été pris par la banque centrale européenne en juin dernier.