Zone euro : l'activité se contracte encore en décembre

  • A
  • A
Zone euro : l'activité se contracte encore en décembre
Partagez sur :

L'Italie et l'Espagne tirent l'activité vers le bas...

"Les signes de reprise observés en Allemagne ne suffisent pas à compenser les contractions en Espagne et en Italie", titre l'institut Markit Economics dans sa dernière enquête de conjoncture. Pour le dernier mois de l'année 2011, l''indice PMI final de l'activité globale de l'Eurozone s'inscrit toujours sous la barre des 50, à 48.3 contre 47 en novembre, un plus haut de trois mois. "Malgré ce ralentissement de la contraction (...) la moyenne de l'indice pour le dernier trimestre 2011 affiche, à 47.2, son plus bas niveau depuis le deuxième trimestre 2009", nuance l'institut. Une fois encore, l'Allemagne tire l'activité de la zone euro avec un indice PMI à 51.3 en décembre, un plus haut depuis quatre mois alors que la France enregistre une stabilisation (50). A l'inverse, l'Italie et l'Espagne paient le prix de sévères politiques d'austérité : leurs indicateurs PMI s'établissent à respectivement 44.2 (un plus bas de deux mois) et 42.1 (plus haut trois mois). Conséquence de la faible activité, l'emploi est en berne, "les hausses modérées d'effectifs chez les prestataires de services étant en partie éclipsées par des suppressions de postes dans l'industrie manufacturière", peut-on lire dans l'étude. "Les indicateurs prospectifs laissent augurer une nouvelle contraction de l'activité au premier trimestre 2012. La demande en biens et services continue notamment de s'effondrer, annonçant une baisse de l'activité ainsi qu'une contraction de l'emploi pour le début de l'année 2012", conclut Chris Williamson, économiste chez Markit.