Yahoo! : les discussions se compliqueraient

  • A
  • A
Yahoo! : les discussions se compliqueraient
Partagez sur :

En cause, les accords de confidentialité que la société leur demanderait...

Yahoo! est toujours la cible de rumeurs ce vendredi. Les diverses firmes de private equity et entreprises privées intéressées par le rachat de tout ou partie du portail Web californien seraient gênées par les accords de confidentialité que Yahoo! leur demanderait de signer avant d'obtenir les documents financiers. D'après l'agence Reuters, ces accords empêcheraient les firmes de nouer des liens et alliances en vue d'une opération sur le dossier Yahoo! ou restreindraient cette capacité. Par ailleurs, les "prédateurs" attendraient d'observer les intentions du conseil d'administration de Yahoo!, ainsi que celles d'Alibaba, de Softbank et Microsoft. Google ferait aussi partie des discussions. Silver Lake, TPG Capital, Bain Capital, Blackstone, Kohlberg Kravis Roberts, Providence Equity Partners, Hellman & Friedman, Carlyle Group, et le Russe DST Global compteraient parmi les firmes intéressées par Yahoo!.