Vivendi : la Société Générale détient un montage complexe de dérivés donnant accès au capital

  • A
  • A
Vivendi : la Société Générale détient un montage complexe de dérivés donnant accès au capital
Partagez sur :

Elle a diminué de 7,86% à 4,82% en capital et en droit de vote, d'après l'Autorité des marchés financiers...

La banque Société Générale a déclaré à l'AMF avoir franchi en baisse, le 30 avril 2012, les seuils de 5% du capital et des droits de vote de Vivendi par suite d'une cession d'actions sur le marché dans le cadre de ses activités de négociation. L'établissement détient encore 4,82% du capital et des droits de vote de Vivendi auquel s'ajoutent toujours divers instruments dérivés donnant accès au capital, dont des options d'achat de gré à gré (du 15 juin 2012 au 16 décembre 2016) portant sur plus de 41,6 millions d'actions Vivendi (soit 3,3% du capital) ou encore des options d'achat cotées portant sur plus de 30,6 millions d'actions (soit environ 2,5% du capital) exerçables sur une même période, de juin 2012 à juin 2016. D'après nos calculs, en ajoutant tous ces instruments dérivés qui incluent aussi des options de vente, la Société Générale pourrait détenir plus de 13% du capital de Vivendi. La Société Générale avait précédemment déclaré à l'AMF avoir franchi en hausse, le 20 avril dernier, les seuils de 5% du capital et des droits de vote de Vivendi par suite d'une acquisition d'actions sur le marché dans le cadre de ses activités de négociation. La banque avait alors déclaré détenir 7,86% du capital et des droits de vote de Vivendi. Une position qui incluait une partie seulement de ces instruments dérivés... La déclaration du jour, par rapport à la précédente du mois d'avril, ne semble donc concerner qu'une vente de titres Vivendi détenus en propres par la banque, pour environ 0,4% du capital.