Vivendi et France Télécom particulièrement touchés par le plan de rigueur ?

  • A
  • A
Vivendi et France Télécom particulièrement touchés par le plan de rigueur ?
Partagez sur :

Avec la réforme, France Télécom devrait payer entre 400 et 600 millions d'euros d'impôts en 2011, d'après 'Les Echos'...

Adopté hier par l'Assemblée nationale, le plan d'économie du Premier ministre François Fillon n'épargne pas certaines niches fiscales des entreprises. Parmi les grands groupes, France Télécom et Vivendi seront les plus touchés par les nouvelles mesures. L'opérateur télécom est affecté par le plafonnement à 60% des bénéfices des reports déficitaires autorisés pour une entreprise, tandis que la maison mère de SFR souffrira de la suppression du régime fiscal dérogatoire du Bénéfice mondial consolidé (BMC) ainsi que du plafonnement des reports déficitaires. D'autres sociétés françaises seront impactées par ce plafonnement, dont Technicolor et Alcatel-Lucent. Côté chiffres, France Télécom a calculé que la réforme l'amènera à payer 400 à 600 Millions d'Euros d'impôts cette année alors que le groupe s'attendait jusqu'ici à être exonéré. Quant à Vivendi, selon des analystes financiers cités par 'Les Echos' du jour, l'incidence cumulée de la suppression du BMC et du plafonnement des reports déficitaires pourrait osciller entre 260 et 400 Millions d'Euros en année pleine en 2012. Mais l'impact devrait déjà être tangible cette année, les députés ayant voté un amendement pour que la mesure soit applicable immédiatement, y compris pour les accords en cours avec l'Etat, tel que celui dont bénéficiait Vivendi jusqu'en fin 2011.