Vivendi : Barclays et Goldman Sachs chercheraient preneur pour Activision

  • A
  • A
Vivendi : Barclays et Goldman Sachs chercheraient preneur pour Activision
Partagez sur :

Les prétendants s'annoncent peu nombreux pour la branche de jeux vidéo...

La stratégie de Vivendi continue d'alimenter les rumeurs sur sa volonté présumée de se séparer d'un actif de poids pour améliorer son profil financier en réduisant la décote dont le groupe pâtit du fait de son statut de conglomérat. Il aurait mandaté Barclays et Goldman Sachs pour étudier la cession d'Activision Blizzard, sa branche jeux vidéo dont il détient 61% du capital et qui est valorisée 13,4 milliards de dollars à la bourse de New York. L'information émane du 'Wall Street Journal'. Le numéro un mondial du secteur est un très bel actif qui dispose de marques extrêmement puissantes, comme 'World of Warcraft' ou "Call of Duty", mais dont le poids est tel que les prétendants s'annoncent peu nombreux. Des rumeurs avaient précédemment évoqué l'hypothèse de fonds d'investissements, car les "purs industriels" du secteur n'auraient pas les épaules assez larges : la capitalisation du dauphin d'Activision, Electronic Arts, dépasse à peine 3,6 milliards d'euros à Wall Street.