Vins : les prix flambent en raison des faibles récoltes

  • A
  • A
Vins : les prix flambent en raison des faibles récoltes
Partagez sur :

Sur la période septembre-janvier, les prix des vins d'appellation, hors champagne ont grimpé de près de 20% par rapport à l'an dernier.

Les faibles récoltes de 2013 ont fait flambé les prix du vin, toutes couleurs et toutes régions confondues sur la période septembre 2013 - janvier 2014, souligne l'Agreste, service rattaché au ministre de l'Agriculture dans une note publiée ce lundi. Conditions météo défavorables Concernant les vins d'appellation, hors champagne, la hausse est de 18% sur les cinq mois par rapport à l'année précédente et même de 25%, en comparaison de la même période des années 2008-2012, souligne l'Agreste. Cette situation s'explique par des disponibilités en recul de 6%. Pour mémoire, de violents orages avaient endommagé les vignes cet été en Bourgogne et dans le Bordelais, tandis que des conditions défavorables, fraîches et humides, avaient ralenti la croissance des raisins au mois de juin. Nette hausse pour les vins de Bourgogne Dans le détail, pour les vins de Bordeaux, les cours progressent de 20%, comparés à 2012. La hausse des prix concernant les vins de Bourgogne est beaucoup plus nette : +32% par rapport à 2012 et +51% en moyenne par rapport au cinq dernières années. Enfin, la progression est de 12% sur un an (21% sur cinq ans) pour l'appellation Côtes-du-Rhône et de 22% pour les vins de Provence (+38% par rapport à la moyenne).