Vinci aussi pourrait faire une offre sur l'aéroport de Toulouse

  • A
  • A
Vinci aussi pourrait faire une offre sur l'aéroport de Toulouse
Partagez sur :

La procédure de cession de la participation de l'Etat a été annoncée début juillet. ADP aussi s'est dit intéressé.

Le groupe Vinci, qui a publié jeudi ses résultats trimestriels, n'exclut pas de faire une offre sur l'aéoroport de Toulouse, dont la procédure de cession de la participation de l'Etat a été annoncée début juillet. L'Etat français détient aujourd'hui 60% du capital de l'aéroport, aux côtés de la chambre de commerce et d'industrie(CCI) de Toulouse qui en détient 25%, ainsi que des collectivités territoriales. Les choses "pas totalement décidées" "Toulouse, nous sommes en train d'y réfléchir, nous n'avons jamais caché notre intérêt pour les aéroports régionaux français", a déclaré Xavier Huillard, PDG de Vinci, au cours de la conférence de presse de résultats du groupe. "La procédure vient juste d'être lancée, il n'est pas exclu que nous y allions, mais les choses ne sont pas encore totalement décidées", a-t-il ajouté. Appel d'offres à venir Vinci n'est pas le seul à avoir montré son intérêt, puisque Aéroports de Paris s'est également déclaré au début de la semaine. L'opération se réalisera dans le cadre d'une procédure d'appel d'offres permettant à l'Etat de céder immédiatement jusqu'à 49,99% du capital, assortie d'une option de vente pour le solde.