Valérie Pécresse "prend le pari" qu'il n'y aura pas de grande réforme fiscale

  • A
  • A
Valérie Pécresse "prend le pari" qu'il n'y aura pas de grande réforme fiscale
Partagez sur :

L'ex-ministre du Budget estime que personne ne soutient ce projet au gouvernement.

L'ex-ministre UMP du Budget, Valérie Pécresse a "fait le pari" ce vendredi matin que la grande réforme fiscale annoncée par le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, "n'aura jamais lieu". "Personne aujourd'hui au gouvernement ne la défend, personne n'est capable de fixer son calendrier et ses objectifs (...) et on sait qu'elle peut faire des millions de perdants", a-t-elle martelé sur Europe 1. La fusion de la CSG et de l'impôt sur le revenu pointée du doigt 'Les Echos' ont en effet dévoilé une étude commandée par Bercy en 2012 sur la fusion entre la CSG et de l'impôt sur le revenu. Une piste envisagée par le gouvernement dans le cadre de sa réforme mais qui comporterait de nombreux risques, dont le principal serait de provoquer des transferts d'impôts massifs et non maîtrisés, qui pourraient déboucher sur des hausses d'impôts pour plus de 9 millions de foyers français. "A l'époque on y a sérieusement réfléchi, on voulait rationaliser la collecte de l'impôt (...) mais nous nous sommes rendus compte qu'elle bouleverserait tous les équilibres", a expliqué Valérie Pécresse. "Le ras-le-bol fiscal pèse sur la consommation" Pour la ministre, cette réforme ne sera pas de nature à offrir "la stabilité dont les Français ont besoin", à l'heure où ils ne veulent plus consommer car ils savent qu'ils vont être imposés davantage". D'après l'INSEE, les dépenses des ménages ont reculé de 0,2% en octobre, après s'être repliées de 0,1% en septembre.