USA :amélioration du PIB en vue au T3, mais la menace du "mur bugétaire" pèse

  • A
  • A
USA :amélioration du PIB en vue au T3, mais la menace du "mur bugétaire" pèse
Partagez sur :

Le gouvernement doit publier les chiffres pour le troisième trimestre, cet après-midi...

A treize jours des élections américaines, les chiffres officiels de la croissance pour le troisième trimestre seront suivis de près cet après-midi, d'autant que les derniers sondages mettent Mitt Romney et Barack Obama au coude à coude ( 47% contre 46%, d'après le sondage Reuters/Ipsos de mercredi). Légère accélération en vue au troisième trimestre, et après... Après avoir enregistré une croissance de seulement 1,3% au deuxième trimestre, son plus faible niveau depuis le début 2011, les économistes tablent sur un PIB à +1,8% en rythme annualisé, sur la période juillet-septembre. Malgré une accélération, cela reste insuffisant pour permettre à l'économie américaine de se redresser et de faire reculer durablement le chômage, dont le taux reste proche de 8%. Pour autant, l'horizon devrait s'éclaircir en 2013. La Banque centrale américaine vise un PIB compris entre +2,5% et 3% l'an prochain après une croissance attendue autour de 1,7% - 2% cette année (prévision de septembre). La menace du mur budgétaire Les économistes de grandes banques et d'entreprises mondiales croient en cette accélération, d'après une enquête publiée mi-octobre et menée auprès de 44 prévisionnistes par l'association NABE (National Association for Business Economics), à condition que le "mur budgétaire" soit évité. Il désigne ce mécanisme prévoyant l'activation automatique de coupes budgétaires et la suppression d'allègements d'impôts, faute d'accord entre Démocrates et Républicains pour rétablir les finances publiques du pays. Il vise à éviter le dépassement du plafond de la dette. Le FMI a également mis en garde les Etats-Unis contre ce risque et appelé les deux partis à trouver un compromis. Malgré ces signaux d'alerte, Barack Obama et Mitt Romney n'ont pas vraiment abordé le sujet dans leurs débats. Le Congrès sera de toute façon convoqué après l'élection du 6 novembre.