Une vingtaine de lignes TER menacées de disparaître ?

  • A
  • A
Une vingtaine de lignes TER menacées de disparaître ?
Partagez sur :

Une vingtaine de lignes TER pourraient disparaître au cours des dix prochaines années, selon une liste établie par la Fédération nationale des associations des usagers des transports (FNAUT) et transmise à Europe 1. Les régions ne parviendraient plus à assumer le co�"t financer de ces liaisons. Des milliers de kilomètres de rails Les axes menacés de fermetures se situeraient principalement dans des bassins d'emploi peu attractifs, à l'image de Morlaix/Roscoff, Limoges/Brive ou encore La-Roche-sur-Yon/Thouars, détaille le site internet de la radio. Plusieurs milliers de kilomètres de rail seraient ainsi laissés à l'abandon. En la matière, les régions ont le dernier mot."La fermeture de ces lignes tient donc à des discussions entre ces dernières, la SNCF et RFF, Réseau Ferré de France, en charge de l'entretien des lignes", ajoute Europe 1. Le "ras-le-bol" des régions Or, les régions ont récemment exprimé leur ras-le-bol face à la dégradation du service rendu, refusant de verser davantage de subventions à la SNCF pour le financement des lignes TER. Mi-décembre, la région Aquitaine a fait savoir qu'elle s'opposerait à "l'augmentation annuelle liée à l'exploitation (...) estimée à près de 6 millions d'euros. La collectivité versera donc à la SNCF une subvention du même montant que celui de 2013", écrivait-elle dans un communiqué. L'an dernier, la région a consacré 214,5 millions d'euros à l'activité Ter, "afin que plus de 370 trains circulent par jour et plus de 35.000 voyageurs puissent emprunter le réseau au quotidien".