Une victoire de la France à l'Euro peut-elle avoit un impact sur la crise ?

  • A
  • A
Une victoire de la France à l'Euro peut-elle avoit un impact sur la crise ?
Partagez sur :

La banque ABN Amro estime qu'une victoire de l'Angleterre, de la Suède ou du Danemark "ne ferait qu'encourager les eurosceptiques"...

L'Euro de football, qui démarre ce vendredi en Pologne et en Ukraine, peut-il avoir un impact sur la crise qui frappe la zone euro ? Dans une note d'analyse intitulée Soccernomics 2012, la banque ABN Amro estime que l'issue de la compétition pourrait bien avoir une influence sur les perspectives économiques de la région... "D'un point de vue économique, le meilleur résultat tiendrait dans une victoire de la France", écrit ABN Amro. "Au niveau de la confiance, dans l'idéal, c'est un des pays de la zone euro qui devrait emporter la victoire. A l'inverse, une victoire de l'Angleterre, de la Suède ou du Danemark ne ferait qu'encourager les eurosceptiques", selon elle. Et c'est l'équipe d'un des pays "noyau" de la zone qui emporte les faveurs des auteurs de ce document : "La contagion a déjà touché les pays de la périphérie, et un train de mesures a été mis en place pour soutenir ces derniers. Nous pensons qu'il est essentiel que la contagion ne se propage pas aux pays de base. Parmi les principaux pays participants, la France est plus proche de la ligne de tir. Une victoire étant susceptible d'apporter un élan de confiance, il serait préférable que la France remporte l'Euro 2012". La banque affiche clairement son pronostic pour cette compétition : c'est l'Allemagne qui va gagner l'Euro 2012 selon elle. "Il y a deux ans, nous prédisions avec justesse que l'Espagne allait gagner la Coupe du Monde. Et comme on dit dans le monde du football, on ne change pas une équipe qui gagne", affirme-t-elle. Selon ses indicateurs, l'Allemagne et l'Espagne sont les pays favoris, suivis de près par les Pays-Bas. En attendant la finale le 1er juillet, ce sont les Grecs, premières victimes de la crise qui frappe la zone euro et champions d'Europe 2004 à la surprise générale, qui entrent dans la compétition contre la Pologne, ce vendredi.