Une saison morose pour les soldes d'été à Paris

  • A
  • A
Une saison morose pour les soldes d'été à Paris
Partagez sur :

Les ventes privées et internet bousculent toujours les commerçants traditionnels.

Les commerçants parisiens dressent un bilan décevant des soldes d'été 2014, qui se terminent ce soir. D'après l'étude livrée par la Chambre de commerce et d'industrie de Paris, "62 % d'entre eux ont observé une hausse de leur chiffre d'affaires inférieure ou égale à 20% de plus par rapport à un mois normal, un résultat jugé peu ou pas satisfaisant par 56 % d'entre eux". En cause, la crise économique, qui a eu un impact sur le pouvoir d'achat des consommateurs, pour 78% des sondés. Panier moyen en recul La CCI, qui a interrogé 300 commerçants parisiens du 15 au 21 juillet, et a mené une centaine d'entretiens en face à face dans les boutiques de la très fréquentée rue de Rennes, indique que le panier moyen des clients en période de soldes a reculé pour 46% d'entre eux. Au final, ils sont 53% à juger "peu ou pas satisfaisante" l'activité de leur magasin pendant la saison printemps-été. Les ventes privées, proposées par de plus en plus de magasins - 63% des sondés en ont mis en place - , semblent au contraire rencontrer un succès solide, qui nuit aux soldes. "Pour près de 70 % des commerçants, le résultat de ces ventes privées a été satisfaisant, voire très satisfaisant. Devant cette réussite, 53% des commerçants ont l'intention de proposer des ventes privées ou des promotions dans les six prochains mois", analyse la CCI. Internet en ligne de mire Internet est désigné comme l'ennemi numéro un des commerçants traditionnels, puisque 64% considèrent la Toile comme "une vraie concurrence" contre 54% l'été dernier, grâce notamment "aux livraisons améliorées et retours d'articles simplifiés". Seul point réellement positif : la fin des soldes flottants à compter de janvier 2015, inscrite dans dans la loi "relative à l'artisanat, au commerce et aux très petites entreprises", et plébiscitée par 69% des personnes interrogées. Depuis le début des soldes à la fin du mois de juin, 77,1% des Français ont profité des bonnes affaires, d'après le dernier baromètre Toluna réalisé pour le magazine 'LSA', ce qui représente 39,3 millions d'acheteurs, comme en 2013 à la même période.