Une saison estivale en demi-teinte pour le tourisme français

  • A
  • A
Une saison estivale en demi-teinte pour le tourisme français
Partagez sur :

Le mauvais temps et la crise expliquent ce bilan mitigé...

"Météo maussade en juillet et conjoncture économique incertaine en France"... Voilà comment le ministère du Tourisme explique le bilan en demi-teinte de la saison touristique estivale dans l'Hexagone. D'après son enquête provisoire, les nuitées ont reculé de 1,6% par rapport à 2011, en particulier à cause d'une désaffection des Français. "Ils ont raccourci leurs séjours et donc leurs nuitées (-2,8% par rapport à 2011), détaille le bilan du ministère. La fréquentation internationale plus en forme Les touristes étrangers permettent de sauver la saison, puisque leur fréquentation a progressé de 2,2%. "Les clientèles lointaines sont toujours dynamiques, soutenues, cet été, à la fois par les marchés émergents et les marchés matures. Mais les clientèles européennes présentent des évolutions très contrastées, reflétant leurs situations économiques respectives", alors que certains pays ont plongé dans la récession, détaille le ministère du Tourisme. La restauration souffre aussi La situation est restée morose pour les restaurateurs : "le sentiment de baisse perçu par les offices de tourisme par rapport à la saison 2011 est très élevé (77%)", alors que les touristes rognent sur leur "budget vacances". "Même tonalité de baisse pour les demandes liées à l'artisanat et au shopping, certes un peu moins marquée (52% des offices ont anticipé un recul)", note cette enquête. Seules les activités sportives ou de loisirs culturels se distinguent, avec une certaine stabilité. "La bonne résistance perçue sur les demandes d'activités s'explique aussi par la gratuité de certaines d'entre elles", expliquent les auteurs du document.