Une fusion entre deux opérateurs télécoms est exclue, selon Fleur Pellerin

  • A
  • A
Une fusion entre deux opérateurs télécoms est exclue, selon Fleur Pellerin
Partagez sur :

"Nous avons aujourd'hui un marché à quatre acteurs, nous souhaitons qu'il fonctionne avec ces quatre acteurs dans des conditions qui soient favorables à l'investissement et à l'emploi"

Une fusion entre deux opérateurs télécoms n'est pas à l'ordre du jour, en tous cas pas pour le gouvernement. C'est ce qu'a affirmé la ministre à l'Economie numérique, Fleur Pellerin, jeudi lors de ses voeux à la presse. L'arrivée de Free sur le marché du mobile en janvier 2012 a déstabilisé fortement ses concurrents. Cette "guerre des prix" a provoqué une chute des marges et des revenus des opérateurs. Quatre acteurs "Nous avons aujourd'hui un marché à quatre acteurs, nous souhaitons qu'il fonctionne avec ces quatre acteurs dans des conditions qui soient favorables à l'investissement et à l'emploi", a déclaré Fleur Pellerin. Selon elle, "une consolidation entre deux acteurs serait nécessairement synonyme d'un certain nombre de doublons. Qui dit doublon dit casse sociale et ça n'est pas une perspective qui enchanterait le gouvernement", et "pour l'instant il n'en est pas question." Numericable La rumeur la plus récurrente du moment fait état d'un rapprochement entre Numéricable et SFR, dans le cadre du la sortie de l'opérateur mobile du périmètre de Vivendi. Une opération qui ne devrait pas subir les foudres de la ministre, dans la mesure où il tiendrait davantage d'un rapprochement entre acteurs complémentaires...